Nord Stream 1

Gazprom ne peut pas augmenter ses livraisons tant que les équipements des gazoducs ne sont pas traités, déclare le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov.

RT: 1 août, 2022

Les problèmes liés à la réparation des turbines du gazoduc russe Nord Stream 1 sont artificiels et ont été causés par les sanctions occidentales, a déclaré lundi aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov.

« Gazprom a exposé la situation réelle, l’état actuel des choses. Il y a des pannes qui nécessitent une réparation urgente, et il y a certaines difficultés artificielles qui ont été introduites par les très prétendues sanctions, les restrictions illégales », a-t-il déclaré, commentant la situation autour du retour d’une turbine après des réparations au Canada et la réduction subséquente de la capacité de Nord Stream à fournir du gaz à l’Europe.

« Cette situation doit être réglée, et il n’y a pas grand-chose que la Russie puisse faire ici », a-t-il ajouté.

L’une des turbines de la station de compression Portovaya de Nord Stream, qui facilite les livraisons de gaz de la Russie vers l’Europe, est bloquée dans une usine Siemens au Canada depuis plusieurs semaines en raison des sanctions d’Ottawa contre la Russie. La semaine dernière, Gazprom a déclaré avoir reçu des autorités canadiennes des documents qui permettraient à la turbine de quitter le Canada, mais seulement pour être livrée jusqu’en Allemagne. Selon Gazprom, des questions subsistent sur les sanctions de l’UE et du Royaume-Uni, et sur la manière dont elles pourraient affecter le transfert ultérieur de la turbine de l’Allemagne vers la Russie.
La semaine dernière, Gazprom a arrêté l’exploitation d’une autre turbine à gaz Siemens

Source: https://www.rt.com/business/559990-russia-sanctions-gas-flow-eu/

Traduction: Arrêt sur info

Imprimer