Moscou ripostera au « blocus » des transports dans la région de Kaliningrad, déclare le haut responsable de la sécurité.

Les représailles de Moscou au « blocus » des transports de la région russe de Kaliningrad par la Lituanie auront de graves conséquences pour les citoyens lituaniens, a déclaré Nikolay Patrushev, le chef du Conseil de sécurité de la Russie.

« Bien sûr, la Russie répondra aux actions hostiles. Des mesures appropriées sont en cours d’élaboration et seront adoptées dans un avenir proche », a déclaré Patrushev aux journalistes lors d’un voyage à Kaliningrad mardi.

Il a ajouté que les conséquences de la réponse de Moscou « auront un impact négatif sérieux sur le peuple lituanien. »

La région de Kaliningrad est une petite exclave russe prise en sandwich entre la Pologne et la Lituanie. Samedi, l’opérateur ferroviaire national de la Lituanie a interdit la circulation des marchandises sanctionnées entre la région et le reste de la Russie, citant des instructions de la Commission européenne.

Moscou a déclaré que cette initiative était illégale au regard du droit international et a convoqué l’ambassadeur lituanien. Mardi, le ministère des affaires étrangères a convoqué l’envoyé de l’UE en Russie, Markus Ederer. « Nous avons exigé que le fonctionnement normal du transit de Kaliningrad soit rétabli immédiatement », a déclaré le ministère dans un communiqué.

De nombreux pays, dont des membres de l’UE, ont imposé des sanctions radicales à Moscou en réponse à la campagne militaire russe en Ukraine, lancée fin février.

Josep Borrell, le plus haut diplomate de l’UE, a défendu Vilnius lundi, affirmant qu’elle agissait conformément au mécanisme de sanctions de l’Union. « La Lituanie n’est pas coupable, elle n’applique pas de sanctions nationales », a-t-il déclaré à la presse.

Source: RT.com

Traduction: Arretsurinfo.ch

Imprimer