A worker at a Russian gas pipeline in Germany, 2021. © Dmitry Lelchuk /


L’acheminement du gaz russe par le Nord Stream 1 a été suspendu en raison de travaux de maintenance planifiés.

L’acheminement du gaz russe vers l’Allemagne par le gazoduc Nord Stream de la mer Baltique a été suspendu.

L’opérateur Nord Stream AG a déclaré que des travaux de maintenance de routine arrêteraient le gazoduc pendant 10 jours, à partir de lundi. Pendant cette période, tous les flux de gaz via le gazoduc seront interrompus.

L’opérateur a souligné que l’arrêt avait été préalablement convenu avec tous les partenaires.

Le mois dernier, le géant russe de l’énergie a réduit de 60 % les volumes de gaz livrés à l’Allemagne par ce gazoduc en raison de difficultés opérationnelles dues au fait qu’une turbine réparée n’a pas été renvoyée à temps du Canada. Le ministre allemand de l’économie, Robert Habeck, a toutefois affirmé qu’il s’agissait d’une « décision politique »..
Ces dernières années, le déficit d’approvisionnement via Nord Stream, lié à la maintenance, était compensé par une augmentation des flux via l’Ukraine ou la Pologne.

Cependant, divers fonctionnaires et représentants de l’industrie ont déclaré au FT qu’ils craignaient que la Russie ne le fasse pas cette fois-ci, laissant le continent faire face à des pénuries de gaz.

Sur la base du modèle que nous avons vu, il ne serait pas très surprenant maintenant qu’un petit détail technique soit découvert et qu’ils puissent dire : « Maintenant, nous ne pouvons plus l’allumer », a déclaré Habeck fin juin.

Nord Stream AG, qui est détenu majoritairement par Gazprom, insiste sur le fait que les informations relatives à la maintenance ont été divulguées de manière appropriée, conformément au règlement de l’UE sur l’intégrité et la transparence des marchés de gros de l’énergie.

« Le calendrier des activités de maintenance a été étroitement coordonné avec les partenaires en amont et en aval de Nord Stream », ajoute-t-elle.

Source: RTcom – 11 juillet 2022

Traduction Arrêt sur info

Imprimer