Le 2 août 1980, à 10h25, une bombe dissimulée dans un sac de sport explose dans la salle d’attente de seconde classe de la gare de Bologne, en Italie. CC BY-SA 3 


 

Par Federico Franchini
Paru le sur le site en ligne Swissinfo.ch

 

Quarante ans après, le terrible attentat de la gare de Bologne fait à nouveau la Une en Italie. La presse italienne révèle que les auteurs de l’attentat le plus meurtrier de l’histoire de l’Italie – 85 morts et plus de 200 blessés – avaient non seulement des comptes bancaires en Suisse, mais ont été rémunérés via un transfert de cinq millions de dollars parti de Genève.

Le célèbre attentat de Bologne n’a pas encore révélé tous ses secrets, comme l’explique un récent article de l’hebdomadaire italien l’Espresso. En effet, de nouvelles informations sur le volet financier de ce massacre sont parvenues aux enquêteurs italiens après une salve de commissions rogatoires envoyées à la Suisse entre 2018 et 2019, et dont l’Office fédéral de la justice (OFJ) a confirmé l’existence à Gotham City.

«L’OFJ a reçu un total de 12 demandes de la part de la Procura Generale della Repubblica presso la Corte d’Appello di Bologna dans cette affaire, précise un porte-parole. Elles ont été exécutées par l’autorité centrale de l’OFJ pour la coopération avec l’Italie.»

Lire tout l’article

 

[Article paru initialement le 9 décembre 2020 sur Gotham City, une revue en ligne spécialisée dans la criminalité économique, fondée par les journalistes d’investigation Marie Maurisse et François Pilet.]

Lire aussi:  http://www.silviacattori.net/article4.html

Imprimer