PetroChina pourrait se retirer de projets australiens et canadiens.

PetroChina pourrait vendre ses participations dans des projets de gaz naturel en Australie et de sables bitumineux au Canada, rapporte Reuters mardi, citant ses sources. La société chinoise souhaiterait réduire ses pertes et détourner des fonds vers des sites au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie centrale.

Des personnes familières avec le sujet ont dit au média que la société espère dans les deux prochaines années vendre certains de ces actifs, qui ont subi des milliards de dollars de pertes et se trouvent dans des zones où la société ne peut pas facilement être compétitive, selon le rapport.

« Les actifs gaziers australiens – Arrow Energy et Browse – sont considérés comme faisant partie des principaux « actifs négatifs » du portefeuille mondial de PetroChina », a déclaré l’une des sources.

PetroChina a acheté Arrow Energy en 2010 pour 2,5 milliards de dollars via une joint-venture avec Shell, ce qui constitue son premier investissement dans le secteur du gaz de filon de charbon en Australie. Trois ans plus tard, la société chinoise a acheté la participation de BHP dans Browse, la plus grande ressource gazière inexploitée d’Australie, pour 1,63 milliard de dollars.

La société cherche également à se débarrasser des projets MacKay River Oilsands et Dover Oilsands au Canada, dont elle est propriétaire à 100 %, en raison des pertes liées à la production et à la transformation du combustible goudronneux en bitume, selon les sources.

Le plan de vente de PetroChina fait suite à un changement stratégique similaire opéré par une autre grande entreprise énergétique chinoise, CNOOC, qui se préparait à se retirer de ses activités en Grande-Bretagne, au Canada et aux États-Unis, car elle craignait que ces actifs ne fassent l’objet de sanctions occidentales.

Source: https://www.rt.com/business/558009-chinese-energy-giant-western-assets/

Traduction Arrêt sur info

Imprimer