© Sputnik / Vladimir Astapkovich


Lier la monnaie à l’or et à l’énergie constitue un changement de paradigme pour l’économie mondiale, déclare un analyste des métaux précieux à RT.

La Banque de Russie a repris ses achats d’or cette semaine, mais surtout, le régulateur le fait à un prix fixe de 5 000 roubles (59 dollars) pour 1 gramme entre le 28 mars et le 30 juin, ce qui laisse entrevoir la possibilité que la Russie revienne à l’étalon-or pour la première fois depuis plus d’un siècle.

Si le pays passe à l’étape suivante, comme cela a été proposé cette semaine, en vendant ses produits de base en roubles, ces mesures combinées pourraient avoir d’énormes répercussions sur le rouble, le dollar américain et l’économie mondiale.

Pour obtenir des réponses, RT s’est entretenu avec Ronan Manly, analyste des métaux précieux chez BullionStar Singapour.

INTERVIEW

Pourquoi la fixation d’un prix fixe pour l’or en roubles est-elle importante ?

En proposant d’acheter de l’or aux banques russes à un prix fixe de 5 000 roubles par gramme, la Banque de Russie a à la fois lié le rouble à l’or et, puisque l’or se négocie en dollars américains, fixé un prix plancher pour le rouble par rapport au dollar américain.

Nous pouvons voir ce lien en action depuis le vendredi 25 mars, date à laquelle la Banque de Russie a annoncé le prix fixe. Le rouble s’échangeait à environ 100 pour un dollar américain à ce moment-là, mais il s’est renforcé depuis et approche les 80 pour un dollar américain. Pourquoi ? Parce que l’or s’est négocié sur les marchés internationaux à environ 62 dollars américains par gramme, ce qui équivaut à (5 000 / 62) = environ 80,5. Les marchés et les arbitragistes en ont pris note, ce qui a fait grimper le taux de change RUB/USD.

Le rouble a donc maintenant un plancher par rapport au dollar américain, en termes d’or. Mais l’or a également un plancher, pour ainsi dire, car 5 000 roubles par gramme correspondent à 155 500 roubles par once troy d’or, et avec un plancher RUB/USD d’environ 80, cela représente un prix de l’or d’environ 1 940 dollars. Et si les marchés occidentaux de l’or papier de la LBMA/COMEX tentent de faire baisser le prix de l’or en dollars américains, ils devront également essayer d’affaiblir le rouble, sinon les manipulations papier apparaîtront au grand jour.

En outre, avec le nouveau lien entre l’or et le rouble, si le rouble continue à se renforcer (par exemple en raison de la demande créée par les paiements obligatoires de l’énergie en roubles), cela se reflétera également dans un prix de l’or plus élevé.

– Qu’est-ce que cela signifie pour le pétrole ?

La Russie est le premier exportateur mondial de gaz naturel et le troisième exportateur mondial de pétrole. Nous constatons actuellement que Poutine exige que les acheteurs étrangers (importateurs de gaz russe) paient ce gaz naturel en roubles. Cela lie immédiatement le prix du gaz naturel au rouble et (en raison du lien fixe avec l’or) au prix de l’or. Le gaz naturel russe est donc désormais lié à l’or via le rouble.

La même chose peut maintenant être faite avec le pétrole russe. Si la Russie commence à exiger le paiement des exportations de pétrole en roubles, il y aura immédiatement un rattachement indirect à l’or (via la connexion rouble-or à prix fixe). La Russie pourrait alors commencer à accepter l’or directement en paiement de ses exportations de pétrole. En fait, cela peut s’appliquer à toutes les matières premières, et pas seulement au pétrole et au gaz naturel.

– Qu’est-ce que cela signifie pour le prix de l’or ?

En jouant sur les deux tableaux de l’équation, c’est-à-dire en liant le rouble à l’or puis en liant les paiements énergétiques au rouble, la Banque de Russie et le Kremlin modifient fondamentalement l’ensemble des hypothèses de travail du système commercial mondial tout en accélérant le changement du système monétaire mondial. Ce mur d’acheteurs à la recherche d’or physique pour payer des matières premières réelles pourrait certainement torpiller et faire exploser les marchés de l’or papier de la LBMA et du COMEX.

L’ancrage fixe entre le rouble et l’or met un plancher sur le taux RUB/USD mais aussi un quasi-floor sur le prix de l’or en dollar US. Mais au-delà de cela, le lien entre l’or et les paiements énergétiques est l’événement principal. Alors que l’augmentation de la demande de roubles devrait continuer à renforcer le taux RUB/USD et se traduire par une hausse du prix de l’or, en raison du lien fixe entre le rouble et l’or, si la Russie commence à accepter l’or directement comme paiement pour le pétrole, il s’agira d’un nouveau changement de paradigme pour le prix de l’or, car le prix du pétrole sera directement lié au prix de l’or.

Par exemple, la Russie pourrait commencer par préciser qu’elle acceptera désormais 1 gramme d’or par baril de pétrole. Il ne s’agit pas nécessairement d’un gramme, mais d’une offre à prix réduit par rapport au prix de référence actuel du pétrole brut, afin de favoriser l’adhésion, par exemple 1,2 gramme par baril. Les acheteurs se précipiteraient alors pour acheter de l’or physique afin de payer les exportations de pétrole russe, ce qui créerait à son tour d’énormes tensions sur les marchés de l’or papier de Londres et de New York, où l’ensemble de la découverte du « prix de l’or » repose sur de l' »or » synthétique et des « dérivés » du prix de l’or, non alloués, réglés en espèces et garantis de manière fractionnée.

– Qu’est-ce que cela signifie pour le rouble ?

Le fait de lier le rouble à l’or via le prix fixe de la Banque de Russie a maintenant mis un plancher sous le taux RUB/USD, et a ainsi stabilisé et renforcé le rouble. Le fait d’exiger que les exportations de gaz naturel soient payées en roubles (et éventuellement le pétrole et d’autres produits de base à l’avenir) aura également un effet de stabilisation et de soutien. Si une majorité du système commercial international commence à accepter ces roubles pour les accords de paiement des produits de base, cela pourrait propulser le rouble russe au rang de grande monnaie mondiale. Dans le même temps, toute décision de la Russie d’accepter l’or directement pour les paiements pétroliers entraînera l’afflux d’or international dans les réserves russes, ce qui renforcera le bilan de la Banque de Russie et, partant, le rouble.

Il est peut-être prématuré de parler d’un étalon-or officiel pour le rouble, mais la Banque de Russie a sans doute envisagé un rouble adossé à l’or.

Qu’est-ce que cela signifie pour les autres monnaies ?

Le paysage monétaire mondial évolue rapidement et les banques centrales du monde entier en prennent évidemment note. Les sanctions occidentales, telles que le gel de la majorité des réserves de change de la Russie tout en essayant de sanctionner l’or russe, ont rendu évident que les droits de propriété sur les réserves de change détenues à l’étranger peuvent ne pas être respectés, et de même, que l’or des banques centrales étrangères détenu dans des coffres-forts tels que ceux de la Banque d’Angleterre et de la Fed de New York n’est pas à l’abri d’une confiscation.

D’autres gouvernements et banques centrales non occidentaux s’intéresseront donc de près au fait que la Russie lie le rouble à l’or et les paiements des exportations de matières premières au rouble. En d’autres termes, si la Russie commence à accepter le paiement du pétrole en or, d’autres pays pourraient ressentir le besoin de lui emboîter le pas.

Regardez qui, en dehors des États-Unis, sont les plus grands producteurs de pétrole et de gaz naturel au monde : l’Iran, la Chine, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Qatar. Évidemment, tous les pays du BRICS et les pays d’Eurasie suivent également tout cela de très près. Si la disparition du dollar américain est proche, tous ces pays voudront que leurs monnaies soient bénéficiaires d’un nouvel ordre monétaire multilatéral.

– Qu’est-ce que cela signifie pour le dollar américain ?

Depuis 1971, le statut de réserve mondiale du dollar américain a été soutenu par le pétrole, et l’ère du pétrodollar n’a été possible que grâce à l’utilisation continue du dollar américain dans le monde pour le commerce du pétrole et à la capacité des États-Unis à empêcher tout concurrent du dollar américain.

Mais ce que nous voyons actuellement ressemble au début de la fin de ce système vieux de 50 ans et à la naissance d’un nouveau système monétaire multilatéral soutenu par l’or et les matières premières. Le gel des réserves de change de la Russie a été l’élément déclencheur. Les pays géants du monde, forts en matières premières, tels que la Chine et les nations exportatrices de pétrole, peuvent maintenant penser que le moment est venu de passer à un nouveau système monétaire plus équitable. Ce n’est pas une surprise, ils en discutent depuis des années.

S’il est encore trop tôt pour dire comment le dollar américain sera affecté, il sortira de cette période plus faible et moins influent qu’auparavant.

– Quelles sont les ramifications ?

La décision de la Banque de Russie de lier le rouble à l’or et de lier les paiements de matières premières au rouble constitue un changement de paradigme que les médias occidentaux n’ont pas encore vraiment saisi. Au fur et à mesure que les dominos tombent, ces événements pourraient se répercuter de différentes manières. Augmentation de la demande d’or physique. Explosion des marchés de l’or papier. Un prix de l’or réévalué. Un abandon du dollar américain. Une augmentation des échanges bilatéraux de produits de base entre les pays non occidentaux dans des monnaies autres que le dollar américain.

Article original en anglais: https://www.rt.com/business/553099-gold-backed-ruble-gamechanger-west/

(Traduction Arrêt sur info)

Imprimer