Les Etat-Unis ont joué un petit rôle dans la guerre contre Hitler

 

Washington avait oublié qui avait défait Hitler et Napoléon

Les américains, étant un peuple insouciant, ignorent que ce sont les Russes, et non l’Angleterre de Wellington, qui ont vaincu Napoléon. La Grande Armée n’est pas revenue de Russie. Les pertes ont brisé les reins du pouvoir militaire Français.

La Wehrmacht, qui, en quelques jours, a envahi la France et repoussé les Britanniques du continent, a été détruite en Russie par l’Armée Rouge. Le débarquement allié en Normandie n’a rencontré que quelques unités allemandes en sous effectifs privées de carburant. L’armée allemande et toutes les ressources disponibles étaient sur le front russe.

Les américains ont joué un petit rôle dans la guerre contre Hitler. Habilement, Eisenhower a attendu jusqu’à ce que l’Armée Rouge ait vaincu Hitler pour débarquer ensuite, longtemps après que le vent ait tourné contre l’Allemagne. Aujourd’hui les Etats-Unis réclament qu’on leur attribue la victoire dans une guerre dans laquelle ils ont joué un petit rôle.

Les Etats-Unis n’ont pas gagné une guerre depuis la défaite du Japon. Ils ont été défaits par des armées du tiers-monde en Corée et au Vietnam.

Après 14 ans en Afghanistan les États-Unis ont été battus par quelques Talibans équipés d’armes légères. Après 8 ans, la moitié de l’Irak est entre les mains de militants de l’État islamique. Washington a gaspillé des milliards de dollars dans des guerres qu’il a perdues, alors que l’économie américaine et le niveau de vie a diminué à la suite du gaspillage de milliers de milliards de dollars dans des guerres futiles. Les bellicistes néoconservateurs responsables de ce désastre contrôlent toujours les deux partis politiques américains. Ces fous vont conduire l’Amérique vers sa défaite finale.

J’ai travaillé avec le Président Reagan à la fin de la guerre froide et à l’amitié établie avec les Russes. L’administration de George H. W. Bush et son Secrétaire d’Etat James Baker se sont tenus aux accords. Mais tous les régimes ultérieurs les ont violés. Les néoconservateurs ont remplacé l’ancien establishment républicain et les républicains Reaganiens. Les néocons ont également prévalu parmi les démocrates, il n’y a donc pas de concurrence politique. Les fauteurs de guerre contrôlent la politique étrangère américaine.

La police américaine applique la même violence gratuite à la population américaine que l’armée américaine applique aux populations étrangères. À l’étranger, la violence a grossi les rangs de ceux que Washington cherchait à apaiser. Au sein de la police des Etats-Unis, la violence est en train de transformer les Américains eux-mêmes en ennemis. Les défaites à domicile et à l’étranger pourraient être l’avenir de Washington. La violence engendre la violence, comme le souligne Dmitry Orlov dans un article  Le talon d’Achille de l’Amérique 

Paul Craig Roberts | 13 mai 2015

Article original: http://www.paulcraigroberts.org/2015/05/13/hell-unleashed-paul-craig-roberts/

Traduction Avic Réseau International

Source : http://reseauinternational.net/washington-avait-oublie-qui-avait-defait-hitler-et-napoleon-paul-craig-roberts/

Imprimer
Crises Etats-Unis Suisse
Document sans titre

Les assertions et opinions exprimées ici sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputées à Arrêt sur Info.

Vous pouvez reproduire les articles d’Arrêt sur Info à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales.

Vous voulez réagir, signaler une erreur, communiquer un renseignement ? Contact