Les vies d’innocents se trouvent ruinées. Pourquoi personne ne surveille la liste de surveillance?

La toile de surveillance du gouvernement américain est vaste et interconnectée. Maintenant, nous savons à quel point celle-ci est opaque, inefficace et discriminatoire.

Comme cela nous a été rappelé encore une fois cette semaine, vous pouvez être mis dans la base de données de la National Security Agency rapidement et en silence, et les conséquences peuvent être longues et durables. Grâce à ICREACH, un moteur de recherche dans le style de Google créé pour la communauté du renseignement, la NSA fournit des données concernant les communications privées à 23 organismes gouvernementaux. Plus de 1000 analystes ont eu accès à cette information.

Ce type de partage de données, cependant, ne se limite pas au dernier document tiré des révélations d’Edward Snowden. Il a été confirmé plus tôt ce mois-ci que le FBI partage sa liste de surveillance principale, la base de données Terrorist Screening, avec au moins 22 gouvernements étrangers, d’innombrables organismes fédéraux, étatiques et la police locale, ainsi que des entreprises privées.

La liste de surveillance traque les terroristes « connus » et « présumés », et comprend à la fois les étrangers et les Américains. Elle est également basée sur des normes en vrac et des preuves secrètes, ce qui prend au piège des gens innocents. En effet, les normes sont si faibles que les lignes directrices du gouvernement des États-Unis autorisent expressément une source unique et non corroborée d’informations – y compris un post Facebook ou Twitter – pour servir de base à vous placer sur la liste de surveillance principale.

Lire la suite: http://www.theguardian.com/commentisfree/2014/aug/30/terrorist-watch-list-rules-innocent-people?CMP=twt_gu

ARJUN SETHI – 30 août 2014

Sourcehttp://wikileaksactu.wordpress.com/2014/09/01/le-gouvernement-americain-peut-vous-etiqueter-de-terroriste-a-partir-dun-post-facebook-nous-ne-pouvons-pas-les-laisser-faire-les-regles/

Imprimer