Par Moon of Alabama

Paru le 28 août 2021 sur le blog Moon of Alabama


L’armée américaine a menti pendant 20 ans au sujet de la guerre en Afghanistan. Ne vous attendez pas à ce que, tout à coup, elle dise la vérité.

L’attentat suicide de jeudi à Kaboul et la panique qui a suivi ont tué plus de 150 civils (dont une trentaine de Britanniques-Afghans), 28 combattants talibans et 13 soldats américains.

Avant l’attentat, un porte-parole des talibans avait déclaré à RT qu’ils avaient averti les États-Unis d’une attaque imminente de État Islamique.

le New York Times décrit l’attaque en rapportant les déclarations du Pentagone, :

À 17 h 48, le kamikaze, portant une veste explosive de 25 livres sous ses vêtements, s’est approché du groupe d’Américains qui fouillaient les personnes espérant entrer dans le complexe. Il a attendu, selon les officiels, jusqu’à ce qu’il soit sur le point d’être fouillé par les troupes américaines. Puis il a fait exploser la bombe, qui était d’une taille inhabituelle pour une veste suicide, se tuant lui-même et déclenchant une attaque qui allait faire des dizaines de morts, dont 13 membres des services américains.

Si le kamikaze était si proche du poste de contrôle du périmètre intérieur tenu par les forces américaines, pourquoi tant de talibans, qui tenaient les postes de contrôle du périmètre extérieur, ont-ils été tués lors de l’incident ?

Le Times écrit :

Selon des responsables du ministère de la Défense, juste après l’explosion de la bombe, les combattants à proximité ont commencé à tirer. Les responsables ont dit que certains des Américains et des Afghans à Abbey Gate pourraient avoir été touchés par ces tirs.

Quels combattants à proximité ?

Le correspondant de la BBC à Kaboul a demandé aux gens qui étaient là :

Secunder Kermani @SecKermani – 7:21 UTC – Aug 28, 2021

« Notre reportage sur la terrible attaque de la nuit dernière lancée par État Islamique devant l’aéroport de Kaboul, alors que les familles cherchent toujours leurs proches dans les morgues de Kaboul….

Beaucoup de nos interlocuteurs, y compris des témoins oculaires, ont déclaré qu’un grand nombre des personnes tuées avaient été abattues par les forces américaines dans la panique qui a suivi l’explosion ».

Vidéo intégrée

Le correspondant s’entretient avec le frère d’un chauffeur de taxi londonien qui était à Kaboul pour chercher sa famille :

R : « J’ai vu des soldats américains, des soldats turcs et les tirs provenaient des ponts, des tours. »

Q : « Des soldats ? »

R : « Oui, des soldats. »

Note annexe

On prétend que certaines des tours autour de l’aéroport étaient occupées par des membres des escadrons de la mort afghans formés par la CIA.

Un autre témoin :

Narrateur : « Noor Mohamed avait travaillé aux côtés des forces américaines. »

Un homme tenant la carte d’identité d’un ami parle de sa mort, en anglais.

A : « Le gars a servi l’armée américaine pendant des années. Et la raison pour laquelle il a perdu la vie – il n’a pas été tué par les talibans, il n’a pas été tué par ISIS, il a été (inintelligible). »

Q : « Comment pouvez-vous en être sûr ? »

R : « A cause de la balle. La balle est entrée à l’intérieur de sa tête. Juste ici. » (Il montre l’arrière de sa tête.) « Il n’a aucune (autre) blessure. »

Le Pentagone n’a pas répondu à la demande de commentaires de la BBC.

Moon of Alabama

Traduction : lesakerfrancophone.

Imprimer