eex

Leader européen du trading d’énergie

Alpiq, un groupe reconnu en Suisse pour la production d’électricité est devenue un mammouth flanquée d’une myriade de sociétés rattachées au groupe.

Alpiq aux 6,7 milliards de francs de chiffre d’affaires n’a plus rien à voir avec ce que l’inconscient imaginaire suisse pourrait imaginer…

Regardez plutôt les images!

La activités sont réparties en 3 familles. La production est en bleu, le Commerce & Trading en jaune et les services en blanc.

Alpiq group.PNG

3 secteurs d’activités

Maintenant regardez la présence en Europe! L’orange est puissamment présent, vient le blanc et tout à la fin le bleu qui est la production.

alpiq en bref 2015

Le chiffre d’affaires est par chance ventilé dans le rapport 2015 par secteur. Regardez ce que représente la production d’électricité (bleu). 372 millions [y compris nucléaire], hydroélectrique, charbon, etc-  sur 6,7 milliards!!!

Informations par domaine opérationnel Alpiq.PNG

Le gros du paquebot Alpiq se trouve dans le Commerce & Trading »!!! Rien à voir avec ce que le Suisse moyen qui doit le renflouer pourrait imaginer!

Il est même précisé dans le rapport 2015 que le secteur Commerce & Trading est enregistré dans la plupart des bourses et plateformes énergétiques européennes. Par ailleurs, le secteur propose non seulement le négoce d’électricité et de gaz, d’autres commodités et certificats mais aussi une vaste gamme de services énergétiques!

Le secteur « Commerce & Trading » du groupe se targue de pratiquer le négoce de produits standardisés et structurés dans les bourses de l’Energie pour l’électricité, le gaz, les droits d’émission et des certificats.

Du coup, il est intéressant d’aller voir ce qu’est une plateforme de trading.

Et là nous découvrons la spéculation à l’état pur et dur!

LES PRIX PEUVENT DEVENIR NEGATIFS (violet)!!! C’était le cas le 28 mars 2016.

Prix négoce Alpiq

Il est donc évident que  le Casino financier pénètre les entreprises en créant des unités au sein des grands groupes! Quelle découverte!

Banques américaines, allemandes, françaises, de même que l’incontournable UBS sont assis à la même table de trading. (liste des participants ici)

Il est tout aussi évident qu’il y a derrière ce comportement une volonté délibérée de couler des entreprises d’envergure nationale!

Entre-temps, les promesses de réduction des prix à la consommation au niveau du client final bien captif étaient de purs mensonges. Ils n’ont cessé d’augmenter ainsi que les taxes qui pourraient servir à subventionner  le secteur…

composants_du_prix

Bref, les problèmes d’Alpiq n’ont rien à voir avec la production des centrales hydroélectriques suisses qui représentent si peu au vu de l’ensemble du bilan ventilé par secteur opérationnel. Ils sont liés à une sortie de route du métier de base qu’est la production électrique pour aller flirter avec la spéculation.

A ceci s’ajoute ce que nous avions dit dans nos textes précédents et qui reste valable. Les pertes sont amplifiées par des amortissements et dépréciation à but comptable et fiscal.

Quoi qu’il en soit, cette activité de production électrique n’a aucune raison d’être entre les mains de financiers dont le but est une croissance non maîtrisée et spéculative. Elle pourrait même être bénéficiaire.

Liliane Held-Khawam | 31 mars 2016

Annexes:

  1.  La production hydraulique ne représente que 34% des 372 millions de francs!
  • Alpiq prod.PNG

2. Effectif du groupe en 2015 dont 83.3% se trouvait en 2015 dans l’Energy Services

  • alpiq effectif.PNG

3. Immobilisations hautement intéressantes en rouge si l’objectif du groupe est de s’orienter toujours plus vers le Commerce & Trading et/ou Energy services. La production dispose de plus de 5 milliards d’actifs!

Informations par domaine opérationnel Alpiq bis.png

Imprimer