Le ministre de l’information (syrien), Omran Zou’bi, a démenti les nouvelles véhiculées par certains médias, sites d’internet et pages de Facebook appartenant aux groupes terroristes armés, aux pays et aux services de renseignement donnés sur l’évacuation des institutions de l’Etat et certains responsables dans la ville d’Alep.

Dans un contact téléphonique avec la chaîne syrienne al-Ikhbariya, Zou’bi a assuré que ces nouvelles sont dépourvues de tout fondement et que les institutions, les hôpitaux, les écoles et les universités de l’Etat, ainsi que les forces armées et les services de sécurité se trouvent jusqu’à présent dans la ville.

Zou’bi a appelé à ne pas prendre en compte les rumeurs et les nouvelles falsifiées par un grand nombre de chaînes de TV et de radios qui diffusent d’une manière non officielle à partir des zones encerclées par les terroristes dans la banlieue d’Alep.

Sur un autre plan, Zou’bi a affirmé que la situation en Syrie va vers des développements politiques positifs, qualifiant de “pas de l’avant” la 2ème rencontre consultative tenue à Moscou, estimant que les Syriens peuvent réaliser des progrès dans le règlement politique par le biais d’un volet politique, responsable et national.

Quant à la situation au camp de Yarmouk, Zou’bi a indiqué que le nombre de personnes se trouvant au camp ne dépasse pas les 6000 palestiniens et syriens, soulignant qu’une autre partie en était sortie et que le gouvernement syrien l’avait assurée l’abri et les services.

Zou’bi a dit que l’armée arabe syrienne n’était pas entrée au camp et ne le frappera point.

Zou’bi a fait savoir que le réseau terroriste de Daech assiège certains quartiers dans le camp, exécute et décapite les gens.

A. Chatta – 14/04/2015

Source: http://www.sana.sy/fr/?p=32621

Imprimer