Un membre des forces d’occupation israéliennes dans un appartement saccagé lors de l’attaque de la bande de Gaza (AP).

Lors d’une émission à la TV israélienne Kan, des soldats ont montré au journaliste Uri Levy un miroir volé à Gaza. “Sorti des ruines de Khan Younis, du pur style gazaoui”, a plaisanté le journaliste.

Les soldats israéliens ont tenté de justifier les vols en invoquant le fait que les maisons de Gaza sont déjà détruites, ce qui permet aux troupes de piller plus facilement les biens.

Selon la publication israélienne +972mag, les Forces d’occupation israéliennes (FOI) ont déclaré ouvertement que le pillage des maisons palestiniennes était devenu monnaie courante à Gaza.

Les forces d’occupation israéliennes n’ont pas hésité à se montrer sur les réseaux sociaux en train d’endommager des bâtiments et d’humilier des prisonniers palestiniens. Certaines de ces vidéos ont même été montrées dans la présentation de l’Afrique du Sud à la Cour internationale de justice le mois dernier comme preuve de génocide.

En novembre, le chanteur palestinien Hamada Nasrallah a été surpris de voir une vidéo TikTok d’un membre des Forces de défense israéliennes jouant sur la guitare que son père lui avait offerte. Des images montrent des membres des Forces de défense israéliennes se réjouissant d’avoir trouvé des montres, déballé des collections de maillots de football, et volant d’autres biens.

En décembre, Euro-Med Human Rights Monitor a rapporté que les FOI avait non seulement autorisé ses soldats dans la bande de Gaza à commettre des meurtres, mais aussi à participer à des vols de biens et à des pillages crapuleux lors de raids sur des maisons civiles palestiniennes.

Euro-Med Monitor a mis en lumière plusieurs cas où des soldats israéliens ont été impliqués ou témoins du vol intentionnel de biens et d’argent de civils palestiniens, notamment des ordinateurs portables, des bijoux et d’importantes sommes d’argent.

https://x.com/Betelgeuse100/status/1740862616266809839

Selon Maarivl’armée israélienne a également volé 54,29 millions de dollars à la Banque de Palestine dans son quartier général de Gaza, après l’avoir pris d’assaut la semaine dernière.

Des rabbins et des chefs religieux ont même publié des décrets sur ce qu’il est permis de voler aux Palestiniens selon la loi juive.

Les commandants voient, tout le monde s’en fiche

Le magazine +972 et Local Call ont rapporté que les commandants israéliens autorisent ces agissements, un membre admettant avoir pris un “souvenir” d’un centre médical perquisitionné par l’IOF, précisant que “les gens ont pris des choses – des tasses, des livres, chacun prend le souvenir qui lui plaît”.

Un autre membre a déclaré à la publication que “tout le monde sait que les gens prennent des choses. On trouve même ça drôle”, ajoutant que c’était loin d’être un secret.

Le membre des FOI a tenté de justifier ces actions en invoquant le fait que les maisons déjà détruites permettaient aux troupes de piller plus facilement les objets. Un autre a rapporté que même des haut gradés s’adonnaient à ce comportement.

Un autre a rapporté que même le livre saint musulman, le Coran, a été pillé avec des perles de prière, rapportant que les troupes israéliennes se sentaient “des seigneurs sur terre”, et que “tout ce qui est facile d’accès est pris”.

Lors d’une récente émission diffusée sur la chaîne israélienne Kan, des membres des FOI ont montré au journaliste Uri Levy un miroir pillé à Gaza. “Dans les ruines de Khan Younis, dans le plus pur style gazaoui”, plaisante Levy, sans demander aux troupes où elles ont obtenu le miroir, ni pourquoi elles l’ont pris.

https://x.com/DrJamal11/status/1747184147385188512

Dans un reportage de Channel 13 au début du mois, les présentateurs ont victimisé les FOI en commentant le fait que ces images étaient utilisées pour leur faire “honte”, plutôt que de s’inquiéter du pillage et des implications pour les Palestiniens déplacés dont les maisons ont été détruites.

Selon un rabbin, Shmuel Eliyahu de Safed, puisque “les Arabes de Gaza ne respectent pas les conventions internationales, nous ne sommes pas obligés de respecter les règles de la guerre”.

La semaine dernière, le site d’information israélien i24news a rapporté, en citant des sources des FOI, qu’une invasion de la banque centrale de Gaza avait conduit à la découverte d’un milliard de shekels stockés dans 12 coffres-forts différents. Sans fournir aucune preuve crédible, le rapport affirme que les sources de sécurité israéliennes ont estimé que l’argent appartenait au Hamas, et ont confisqué les fonds.

Dans un récent rapport de Haaretz, les FOI se sont vantées des nombreux ingrédients et épices qu’elle trouve dans les maisons palestiniennes, et qu’elle a utilisés.

Se croyant dans une école de cuisine plutôt que dans une invasion brutale, un membre des FOI a déclaré que chaque maison contenait des olives et de l’huile d’olive, précisant que cela “aide beaucoup à améliorer n’importe quel aliment. Ils ont également une excellente sauce épicée.”

Un autre a déclaré qu’il avait découvert une “sauce aux caroubes” qu’il utilisait pour sensiblement améliorer sa nourriture.

Un autre rabbin aurait dit aux membres des FOI qu’ils n’avaient pas besoin d’adhérer aux lois sur la nourriture kasher lorsqu’ils envahissaient des maisons à Gaza.

“Si vous trouvez de la nourriture que vous n’avez pas et que vous la voulez, même si elle n’est pas indispensable, comme les sucreries vous pouvez les manger sans se soucier de savoir si elles sont casher ou non”.

Al-Mayadeen 

Article original en anglais publié le 27 février 2024 sur Al-Mayadeen.net