Le scandale révélé par la publication des « Twitter Papers » est énorme.

C’est une grande victoire pour tous ceux qui ont sacrifié leur vie à combattre la corruption, les mensonges et la censure étatique et médiatique. Nous remercions nos amis américains. Leurs révélations sont précieuses. Elles nous aident à avancer et à continuer de résister à la pression de partis politiques et de médias toujours enclins à qualifier de « complotisme » le travail harassant et combien ingrat d’honnêtes témoins qui consacrent leur vie pour rectifier les faits et rendre justice aux victimes. Il s’agit de pouvoirs méprisables qui ne respectent pas la vérité. Qui piétinent le droit des citoyens à la connaître. [Arrêt sur info]


Le Dr Ron Paul est un ancien membre du Congrès et un conseiller distingué de l’Institut Mises.

Par Ron Paul – Le 6 décembre 2022 – Traduction

J’admets être sceptique à l’égard d’Elon Musk en tant que héros de la liberté d’expression. Il est passé d’une entreprise subventionnée par le gouvernement américain à une autre, pour devenir la personne la plus riche du monde. Mais on ne peut nier que sa publication des « Twitter Papers » le week-end dernier, qui a révélé la manipulation des médias sociaux par le gouvernement, a été une grande victoire pour ceux d’entre nous qui accordent de l’importance au premier amendement.

La publication, en coordination avec le journaliste réellement indépendant, Matt Taibbi, a démontré de manière indiscutable comment les politiciens et les représentants du « Washington officiel » ont fait pression sur les équipes qui étaient alors chargées de la censure sur Twitter pour supprimer des tweets et même interdire des comptes qui n’étaient coupables de rien d’autre que de poster quelque chose que les courtiers au pouvoir ne voulaient pas que le grand public lise. N’oublions pas que nombre de ceux qui exigeaient la censure de Twitter étaient des fonctionnaires du gouvernement américain qui avaient prêté serment à la Constitution américaine et à son premier amendement.

Il est important de comprendre que les deux partis politiques américains ont été impliqués pour pousser Twitter à censurer les informations qui leur déplaisaient. La corruption ne fait pas de doutes. Cependant, comme l’ont démontré les Twitter Papers, un nombre beaucoup plus important de Tweets ont été censurés à la demande des politiciens du parti démocrate, simplement parce que les employés de Twitter faisant partie de l’équipe de censure étaient en grande majorité des partisans du parti démocrate.  [C’est nous qui soulignons]

L’élément de preuve le plus accablant publié dans ce premier volet des Twitter Papers est sans doute une série de Tweets de la campagne Biden 2020 envoyés à son contact au sein de Twitter pour demander que le média social les censure. Un document interne de Twitter montre que l’équipe de censure les a « traités », c’est-à-dire censurés.

Elon Musk lui-même a ouvertement déclaré avant cette révélation, et avant qu’il ne prenne le contrôle de l’entreprise et ne procède à des licenciements massifs, que Twitter avait manipulé des élections. Ainsi, pendant toutes ces années, nous avons entendu les mensonges des élites de Washington selon lesquels la Russie interférait dans nos élections alors qu’après tout, c’était Twitter. Bien sûr, cela soulève la question des autres grandes entreprise de médias sociaux comme Facebook. Mark Zuckerberg va-t-il faire la lumière sur l’ingérence de sa propre entreprise dans les élections ? Quelqu’un aura-t-il le courage d’exiger qu’il le fasse ?

Comment ont-ils pu s’en tirer impunément avec tout cela ?

Comme l’a souligné un autre journaliste réellement indépendant, Glenn Greenwald – dans l’émission de Tucker Carlson le soir de la publication des « Twitter Papers » – s’il était autrefois controversé que la CIA tente de manipuler ce que les Américains consomment dans les grands médias, de nos jours, ces derniers engagent ouvertement d’ « anciens » responsables et officiers du renseignement américain en tant qu’analystes de l’information. CNN, MSNBC, Fox et les autres font tous appel à d’ « anciens » membres des services de renseignement pour dire aux Américains ce qu’ils doivent penser.

« La censure des grandes technologies est un outil essentiel de l’État de sécurité nationale », a déclaré Greenwald à Tucker.

« Chaque fois que quelqu’un essaie de faire quelque chose à ce sujet, ces anciens de la CIA et du Pentagone et le reste bondissent et disent ‘nous ne pouvons pas vous permettre de rétablir la liberté d’expression’. »

Il s’agit d’un scandale de corruption si massif qu’il est quasi certain qu’il n’y aura jamais une enquête qui investiguera correctement. Le gouvernement lui-même est parmi les principaux coupables et nous savons que les « commissions gouvernementales » servent en réalité à couvrir plutôt qu’à découvrir les crimes commis.

Mais la vérité est puissante. Quelque 58 ans après que le rapport Warren a blanchi l’assassinat du président Kennedy, les sondages montrent que peu d’Américains croient au récit « officiel ».

La vérité est puissante et nous devons toujours la rechercher. Aucun mensonge ne peut résister au traitement décapant de la vérité.

Merci à Elon Musk pour son courage. Nous l’encourageons à continuer.

Ron Paul

Le Dr Ron Paul est un ancien membre du Congrès et un conseiller distingué de l’Institut Mises.

Copyright © 2022  Ron Paul Institute

Imprimer