syrie - massacre

Vidéo publiée par le New York Times datant de 2012 montrant l’exécution de soldats de l’armée régulière par les « rebelles modérés ».

Généralement, les médias donnent un chiffre sur la Syrie: 250’000 soit le nombre de morts du conflit. Et embraient sur les exactions du régime, souvent les bombes barils. Puis vous avez des perles comme cet article du Monde, qui met toutes les victimes de la guerre sur le dos du gouvernement syrien. L’article ne précise pas si les victimes sont civiles ou militaires.

En essayant d’en savoir plus, je suis tombé sur un article de Wikipedia qui donne la répartition des victimes selon trois catégories: Forces gouvernementales, Rebelles et Civils. Je précise que la source de ces chiffres est l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme. Un organisme peu connu pour son support à Assad. Et qui a été accusé de gonfler les pertes de l’armée syrienne pour faire croire à leur débandade. Par ailleurs, il est impossible de connaître le chiffre exact des victimes de la guerre.

Les chiffres disponibles sur les victimes sont les suivants: De 2011 à 2016, le conflit aurait fait 250’000 victimes. Les forces de sécurité syriennes auraient perdu plus de 96’000 hommes, environ 37% des victimes. Les rebelles auraient perdu 87’000 hommes, 33% des victimes. Les pertes civils seraient de 80’000 personnes, 30% des victimes du conflit. Je n’ai pas réussi à trouver les pourcentages des victimes civiles tuées par les forces pro gouvernementales et celles tuées par les forces rebelles. Pour moi ces chiffres disent la violence du conflit. Les forces gouvernementales paient un lourd tribut et luttent pour leur survie. Je suppose que, quand les militaires ont peur pour leur vie en opération, les civils trinquent. Rappelez-vous la guerre d’Irak. Les militaires américains ont perdu 4400 hommes. Mais ils sont responsables, au bas mot de la mort de 14’000 civils. Le journal Lancet estimait que l’invasion de l’irak par les Etats-Unis avait causé la mort de 600’000 personnes et plus spécifiquement que 186’000 personnes avaient été tuées directement par les Américains en Irak. Pour comparaison, les guerres de Yougoslavie ont tué 300’000 personnes dont deux tiers de civils.

Une interview du journaliste controversé Nir Rosen, qui a interviewé, en 2011, des groupes armés syriens, raconte que de nombreux morts répertoriés comme civils sont en fait des combattants. Il décrit aussi que dès Août 2011, l’insurrection en Syrie était décidée à renverser le gouvernement par la force. Et à tuer des membres des forces de sécurité.

Je précise que je n’ai pas de sympathie pour le gouvernement syrien. Les clans proches du pouvoir (souvent sunnites) ont mis le pays en coupe réglée. Et Assad dirige le pays d’une main de fer. Mais comme précisé dans cet article, tout n’allait pas mal en Syrie avant la guerre. Et n’oublions pas que les ennemis du gouvernement syrien sont implacables et haïssent les alaouites (Un tiers des hommes alaouites auraient été tués en Syrie), rendant difficile toute négociation.

Une autre mise en perspective intéressante concerne les bombardements aériens. Les Russes ont causé la mort de plus de 1000 civils dans les bombardements aériens. C’est abondamment repris dans nos médias pour montrer la brutalité de l’armée de Poutine. Il y a eu plus de 6000 sorties aériennes russes depuis Octobre, début de l’intervention (lire ici et ). Ce que vous lirez moins, c’est qu’on estime qu’il y aurait eu 2600 morts civiles suite aux frappes de la coalition occidentale. La coalition a effectué environ 11’000 frappes en Irak et Syrie depuis août 2014. On attribue avec certitude 500 morts civilesaux frappes de la coalition occidentale en Syrie, pour 3350 sorties. Livrons nous à un ratio macabre. Les Russes tuent un civil toutes les 6 sorties. Brutal. Mais la coalition occidentale en Irak et en Syrie tuent un civil toutes les 4 sorties. Les Américains en Syrie tuent un civil toutes les 7 sorties. Pas beaucoup mieux que les Russes. Et surtout, moins efficace en terme de résultats militaires, même si les Kurdes ont bien profité du soutien aérien occidental dans leur lutte contre Daesh. Pour mémoire, les américains ont effectué 21’000 sorties en 6 semaines pendant l’opération Iraqi Freedom, deux fois plus qu’en 19 mois de lutte contre l’EI. Les Etats-Unis pourraient faire mieux dans leur lutte contre le djihadisme

7 février 2016

Source: http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/les-victimes-de-la-guerre-en-syrie-177391

Imprimer