La présidente du Forum international des BRICS, Purnima Anand, au Forum des femmes eurasiennes à Saint-Pétersbourg. © Fondation Roscongress

Les populations de ces régions commencent à valoriser leurs propres ressources naturelles et de développement, affirme Purnima Anand.

8 Juillet 2022

L’Occident a de plus en plus de mal à concurrencer les pays d’Asie et d’Afrique car les populations de ces régions commencent à comprendre la valeur de leurs propres ressources naturelles, a déclaré la présidente du forum international des BRICS, Purnima Anand, dans une interview accordée à RT jeudi.

Mme Anand a expliqué que pendant longtemps, les nations occidentales ont essayé d’établir la suprématie du dollar américain en exploitant les ressources humaines et naturelles d’autres pays et continents. Cependant, a-t-elle noté, à mesure que le niveau d’éducation augmente, les populations d’Asie, d’Afrique et d’autres régions commencent à comprendre la valeur de leurs propres ressources naturelles et leur propre potentiel de développement, et commencent maintenant à concurrencer l’Europe.

« La concurrence qu’ils avaient en Europe entre les pays européens se dirige maintenant vers d’autres continents et d’autres pays », a déclaré Anand, affirmant que l’UE commence à perdre sa compétitivité.

Selon elle, les pays des BRICS – une alliance qui comprend le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud – progressent et il est « grand temps » qu’ils fassent la démonstration de leurs politiques de développement.

La présidente du forum international a également souligné comment le groupe des BRICS a joué un « rôle très important » pendant la pandémie de Covid-19, ajoutant qu’aujourd’hui, au milieu du conflit en Ukraine, les nations des BRICS « essaient de faire la part des choses. »

Au sujet de l’Ukraine, M. Anand a noté comment la situation a entraîné des conséquences désastreuses pour les populations du monde entier et comment les sanctions imposées par l’Occident contre la Russie se sont retournées contre elle.

« Les sanctions américaines contre la Russie gâchent toutes les règles traditionnelles du commerce dans le monde entier », a-t-elle déclaré, soulignant que la Russie ne commerçait pas seulement avec l’Europe, mais avec de nombreux pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et du Moyen-Orient.

« Lorsque les sanctions ont commencé, le monde entier a souffert […] car tous les systèmes de transport et de logistique se sont arrêtés », a-t-elle ajouté.

Mme Anand a insisté sur le fait que les sanctions américaines à l’encontre de la Russie doivent être revues de toute urgence et que le conflit en Ukraine ne sera jamais résolu si les États-Unis et l’OTAN ne le prennent pas « au sérieux ».

Elle a également indiqué que l’UE a du mal à s’adapter à l’évolution du paysage politique en raison de sa dépendance à l’égard des États-Unis pour ses politiques. L’UE a toujours eu des « problèmes démocratiques internes » et l’inflation est depuis longtemps un problème pour l’union, a observé Mme Anand, ajoutant que le conflit en Ukraine a considérablement exacerbé ces problèmes.

Pour résoudre ces problèmes, l’UE adopte des politiques soutenues par les États-Unis, ce qui, selon M. Anand, ne peut fonctionner car des pays différents nécessitent des approches différentes.

« Chaque pays ne peut être le même, les problèmes de tous les gens ne peuvent être les mêmes », a-t-elle insisté, ajoutant que l’Europe a toujours pensé que ce qu’elle décide et fait est « pour le monde entier ». « Mais ce n’est pas vrai », a déclaré Mme Anand, ajoutant que l’Occident devrait vraiment comprendre quels sont les problèmes auxquels les peuples du monde entier sont réellement confrontés et ce qui peut être fait pour les aider.

Elle a déclaré que les politiques adoptées par l’UE jusqu’à présent ont abouti à « des résultats qui ne sont pas en faveur des gens », notant que les habitants du bloc souffrent de l’augmentation des prix de tout, du gaz au coût général de la vie.

Source: https://www.rt.com/news/558634-brics-forum-president-purnima-anand/

Traduction Arrêt sur info

Imprimer