Coups montés et fausses « affaires antisémites »

Un des tags jugé antisémite par le CRIF à Marseille. © Capture d’écran [email protected]

Accuser les autres de ses propres péchés est une vieille tactique. Il s’avère, une fois de plus, que les graffitis qui ont suscité l’émoi à Marseille et ont permis au CRIF (*) de dénoncer une campagne antisémite ont, en fait, été exécutés par un membre de la « communauté juive ».

Ce n’est malheureusement pas la première fois qu’un tel évènement, devant servir à entretenir la fable de l’antisémitisme comme une menace actuelle et tout à la fois mettre en cause l’humoriste Dieudonné, se produit : rappelez-vous l’affaire Alex Moïse devenu célèbre en mai 2004, quand la police a découvert qu’il s’envoyait de faux messages « antisémites », qu’il attribuait ensuite à des « antisémites » qui n’existaient pas. [Silvia Cattori]


(*) Le compte rendu du CRIF le 21 NOVEMBRE 2017 –  crif.org/fr

#ACTU #CRIF – TAGS ANTISÉMITES À MARSEILLE : UN RAPPEL DES HEURES LES PLUS SOMBRES DE L’HISTOIRE

 

Crédit image: CRIF

Ce week-end, plusieurs tags antisémites ont été découverts. Le mot « Juif » est inscrit sur des devantures de commerces et des portes de garages du 6e arrondissement de Marseille.

Le Crif condamne fermement ces tags antisémites qui rappellent les heures les plus sombres de l’Histoire. Il est necessaire de faire savoir aux auteurs de ces tags lâches et odieux que leurs actes ne resteront pas impunis.

Les autorités ont été prévenues, une enquête est en cours afin de connaître l’identité des auteurs et leurs motifs.

Le Crif Marseille-Provence veille de près à l’avancée de l’enquête et dénonce la gravité de tels actes.

Publié par le crif.org/fr le 21 NOVEMBRE 2017  

Source: https://arretsurinfo.ch/marseille-lauteur-des-tags-juifs-pretendus-antisemites-pris-la-main-dans-le-sac/

Imprimer