Le vice-président du Conseil de sécurité russe Dmitry Medvedev © Yekaterina Shtukina/POOL/

Une nouvelle architecture de sécurité mondiale émergera après l’effondrement du monde centré sur les États-Unis, a déclaré l’ancien président russe.

RT.com – 13 mai 2022

Les sanctions sévères imposées à la Russie par les États-Unis et leurs alliés en raison du conflit en Ukraine vont modifier l’ordre mondial actuel, a déclaré l’ancien président russe Dmitri Medvedev.

Medvedev, qui est aujourd’hui vice-président du Conseil de sécurité de son pays, a pris la parole sur Telegram vendredi pour souligner les effets possibles des restrictions qui nuisent non seulement à la Russie, mais aussi à ceux qui les imposent et à la communauté internationale dans son ensemble.

Un certain nombre de « chaînes d’approvisionnement mondiales » vont être détruites par les sanctions, ce qui risque de provoquer « une crise logistique majeure », a écrit le responsable, ajoutant que certaines compagnies aériennes occidentales pourraient également faire faillite en raison de l’impossibilité d’utiliser l’espace aérien russe.

Les crises énergétiques dans les États qui ont imposé des sanctions « auto-nuisibles » au pétrole et au gaz russes vont s’aggraver, les prix de l’énergie continuant à augmenter, a-t-il prédit.

« Une véritable crise alimentaire internationale va apparaître, avec la perspective d’une famine dans certains États. »

L’instabilité des monnaies nationales, l’inflation galopante et la destruction des protections juridiques de la propriété privée conduiront à des urgences monétaires et financières, touchant des pays individuels ou des blocs internationaux entiers, a déclaré Medvedev.

« De nouveaux conflits régionaux éclateront » dans des endroits où les tensions sont restées sans solution pendant des décennies, tandis que « les terroristes intensifieront leurs activités en pensant que l’attention des gouvernements occidentaux est détournée par des querelles avec la Russie », a-t-il écrit.

Selon M. Medvedev, de nouvelles épidémies pourraient se déclencher en raison d’une coopération internationale inéquitable dans la région et de « faits directs d’utilisation d’armes biologiques. »

De nombreux organismes internationaux, qui se sont révélés inefficaces dans leurs tentatives de régler le conflit ukrainien, vont se décomposer, a-t-il ajouté, en pointant du doigt la principale organisation européenne des droits de l’homme, le Conseil de l’Europe.

« De nouvelles alliances internationales de pays seront formées – basées sur des principes anglo-saxons pragmatiques plutôt qu’idéologiques. »

Au final, une nouvelle architecture de sécurité sera créée, qui reconnaîtra la « faiblesse des concepts occidentalisés des relations internationales », « l’effondrement du monde centré sur l’Amérique » et « l’existence d’intérêts internationalement respectés des pays, qui traversent une phase aiguë de leurs contradictions avec l’Occident », a écrit Medvedev.

Les États-Unis, l’Union européenne et d’autres pays ont imposé plusieurs séries de sanctions économiques sans précédent à Moscou depuis qu’elle a lancé son offensive militaire en Ukraine. Entre autres mesures, les avoirs étrangers de la Banque centrale russe et de diverses autres entités et hommes d’affaires ont été gelés. Dans le même temps, la Russie a été effectivement coupée des marchés monétaires dominés par le dollar et l’euro, et un large éventail d’entreprises étrangères ont cessé de traiter avec le pays.

Source: RT.com

Traduction Arretsurinfo.ch

Imprimer