Nabil Antaki: Les « rebelles » bombardent d’une façon très intense des quartiers civils d’Alep

antaki (1)

Le Dr Nabil Antaki à gauche sur la photo


Message du Dr Nabil Antaki – Alep, 13 août 2016 | 17.00

Dans mon message de dimanche* je signalais qu’Alep (Ouest) était encerclée et soumise à un blocus

Depuis dimanche, 7 août, notre situation a changé :

1- La vie quotidienne s’est améliorée, le gouvernement ayant aménagé une route (non-goudronnée) pour contourner Ramoussé et rejoindre la route de Khanasser.

Depuis jeudi, des citernes et des camions ont pu entrer à Alep emmenant avec eux du carburant et des denrées alimentaires.

La circulation a recommencé aujourd’hui avec quelques personnes téméraires.

Des camions citernes ont pu être acheminés vers la station de pompage de l’eau, qui est de nouveau fournie à la plupart des quartiers d’Alep.

Les propriétaires de voitures ont pu acheter 25 litres d’essence. Les légumes ont refait leur apparition sur les étals des marchés.

2- Les combats font toujours rage. Les rebelles-terroristes bombardent d’une façon très intense des quartiers civils (Hamadaniye, Khaldiye etc..) tuant beaucoup de personnes tous les jours et provoquant l’exode de beaucoup de familles fuyant ces quartiers; familles déjà déplacées une 1ere fois il y a 3-4 ans [ayant fui à l’arrivée des groupes armés dans leur quartier à Alep Est, ndlr] et qui s’étaient réfugiées à Alep Ouest.

3- Les Alépins sont toujours très inquiets et ont peur. La fameuse « bataille d’Alep » est annoncée tous les jours et nous sommes dans une inquiétante expectative quant à sa survenue et son issue.

alep nouvelle route13924897_687514281400749_805465598207796551_n

La nouvelle route aménagée par le gouvernement pour contourner Ramoussé

Dr Nabil Antaki – Alep, 13 août 2016

Source:https://arretsurinfo.ch/nabil-antaki-les-rebelles-bombardent-dune-facon-tres-intense-des-quartiers-civils-dalep/


*Nabil Antaki: Alep Ouest est encerclée et soumise à un blocus (par les groupes terroristes)

 Message du Dr Nabil Antaki – Alep, 7 août 2016 | 12.00

L’armée syrienne avait, la semaine dernière, gagné une bataille en libérant le quartier de Bani Zeid qui surplombe la ville et d’où les rebelles-terroristes lançaient leurs mortiers et fusées sur les quartiers civils d’Alep depuis 4 ans. Et on nous promettait la libération prochaine des autres quartiers d’Alep occupés par les rebelles.

Hélas, les combats qui faisaient rage depuis 3 jours autour de la seule route qui relie Alep au reste du monde dans la région de Ramoussé (la plus proche banlieue d’Alep) ont permis aux terroristes de prendre la route et de ce fait la route est coupée.

Cette route, percée fin 2013, est notre cordon ombilica. Elle relie Alep à Homs (via Khanasser) et au reste du pays et du monde. Par elle, passe tout le ravitaillement de produits et d’aliments d’Alep. C’est elle qu’empruntaient les Alépins pour quitter ou revenir en ville

Depuis Jeudi soir, le ravitaillement d’Alep est arrêté. La pénurie s’est installée. Il n’y a plus d’essence, de fioul, de produits frais (fruits, légumes et viandes) le pain est devenu rare. Et les Alépins sont très inquiets pour leur avenir immédiat.

Est-ce que les gouvernements occidentaux vont protester, s’indigner, menacer, présenter une résolution au conseil de sécurité pour demander la levée du blocus d’Alep (Ouest) qui compte 1.500.000 habitants comme ils l’avaient fait il y a 10 jours quand l’armée syrienne encerclait Alep-Est prétextant la survie des 250.000 habitants de cette zone ?

Où sont maintenant les protestations de nos amis qui, tombant dans le piège du politiquement correct, demandaient, il y a 10 jours, la levée de l’encerclement des « rebelles » pour des raisons humanitaires ?

Déjà, l’eau et l’électricité étaient coupées depuis longtemps. L’électricité, on l’achetait à des générateurs privés, et l’eau on la puisait dans des centaines de puits forés ces 2 dernières années. Ce qui est grave, c’est que les générateurs privés et les pompes des puits d’eau ont besoin de fioul, et s’il n’y a plus de fioul, il n’y aura plus d’eau. Avec 40 degré à l’ombre, c’est du plaisir…

Un million cinq cent mille personnes sans eau, je me demande s’il faut le qualifier de crime de guerre ou de crime contre l’humanité !!!
J’espère que cela n’arrivera pas….

Nabil Antaki |  7 août 2016

Source: https://arretsurinfo.ch/nabil-antaki-alep-ouest-est-encerclee-et-soumise-a-un-blocus-par-les-groupes-terroristes/

Imprimer
Crises Syrie
Document sans titre

Les assertions et opinions exprimées ici sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputées à Arrêt sur Info.

Vous pouvez reproduire les articles d’Arrêt sur Info à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales.

Vous voulez réagir, signaler une erreur, communiquer un renseignement ? Contact