L’Agence France Propagande, qui porte décidément bien son nom, s’est livrée le 2 février à un nouvel exercice de manipulation visant à disqualifier le représentant de la République Populaire de Donetsk, Alexandre Zakhartchenko. La méthode utilisée par l’AFP : déformer les propos de M Zakhartchenko afin de le faire passer pour un antisémite. Lors d’une conférence de presse donnée lundi à Donetsk, ce dernier a en effet évoqué les dirigeants ukrainiens actuels en déclarant qu’ils étaient : « des représentants pitoyables du grand peuple juif », en faisant notamment référence au gouverneur de la région de Dnipropetrovsk, l’oligarque et milliardaire israélo-ukrainien Ihor Kolomoïsky, qui finance les principaux bataillons néo-nazis de la garde nationale ukrainienne.
Voici comment l’AFP a titré sa dépêche :

« Selon un chef rebelle, l’Ukraine est dirigée par des Juifs « pitoyables »

Ce titre est bien évidemment mensonger en ce qu’il déforme les propos de M Zakhartchenko pour leur donner une tournure antisémite qu’ils n’ont pas si l’on respecte la citation originale. M Zakhartchenko désignait ainsi uniquement les dirigeants ukrainiens comme étant des « représentants pitoyables » du « grand peuple juif ». Tout lecteur normalement constitué intellectuellement comprend bien que cette accusation ne vise pas les juifs dans leur ensemble qualifiés de « grand peuple », même si l’on peut par ailleurs se poser la question de l’existence d’un « peuple juif », mais uniquement certains dirigeants ukrainiens, dont Ihor Kolomoïsky, qui finance des bataillons punitifs néo-nazis.

Cependant l’AFP va plus loin et se livre dans le premier paragraphe de la dépêche à une véritable accusation diffamatoire :

« Donetsk (Ukraine) ( AFP ) –  Le chef rebelle ukrainien pro-russe a qualifié, lundi,les dirigeants Juifs du pays de « misérables » dans ce qui ressemble fort à un sarcasme antisémite. »

Après avoir fabriqué un titre mensonger, l’AFP enfonce donc le clou et accuse le premier ministre de la RPD de « sarcasme antisémite ». Ce « sarcasme antisémite » ayant été construit de toutes pièces par l’AFP, l’agence se chargeant ainsi de construire les preuves de ses propres accusations, la boucle est ainsi bouclée.

Ce mensonge a bien évidemment été repris par un certain nombre d’organes de presse et a donc contaminé l’espace médiatique en imposant une fois encore un récit manipulatoire qui, ajouté aux précédents, permet de construire une réalité « divergente », au sujet du conflit ukrainien. Cette réalité divergente, tend à occuper l’ensemble de l’espace médiatique sans laisser de place pour une autre narration, et impose par la même à l’opinion publique une vision divergente et reconstruite des événements, selon la narrative du bloc américano-occidental, qui se substitue par là même à la réalité.

AFP ukraine google actu

 

Guillaume Borel | 6 février, 2015

Source: http://lesmoutonsenrages.fr/2015/02/06/propagande-nouvelle-manipulation-de-lafp-sur-lukraine/

Imprimer