Pamela Anderson

Publié le 19.11.2018 sur Informationclearinghouse

Mme Pamela Anderson a profité de son passage à l’émission de télévision US « 60 minutes » pour lancer au Premier ministre australien un appel pressant pour qu’il fasse son devoir d’élu envers son compatriote Julian Assange. La réaction qu’elle a provoquée l’a incitée à persister et signer cette lettre.

Cher Premier ministre Morrison,

Vos commentaires, après l’appel que je vous ai lancé via « 60 minutes » sont décevants.

Vous avez banalisé les souffrances d’un Australien et de sa famille, et vous en avez ri.

Vous avez fait suivre cette réaction de commentaires grossiers sur une femme exprimant son opinion politique.

Nous méritons tous autre chose de nos dirigeants, spécialement dans l’état où est le monde aujourd’hui.

À la suite de son émission, « 60 minutes » a fait procéder à un sondage en ligne, pour connaître le sentiment des Australiens. Les gens y ont répondu par milliers, massivement : 92% de plus de 7.000 personnes se sont prononcées pour que Julian soit ramené chez lui.

Plutôt que de vous livrer à des allusions salaces à mon égard, vous devriez penser à ce que vous allez dire aux millions d’Australiens qui vous demanderont des comptes quand un des leurs sera traîné à Guantanamo Bay en combinaison orange pour avoir publié la vérité. Vous pouvez empêcher cela.

Julian Assange va bientôt affronter son septième Noël isolé de sa famille et de ses amis, après huit ans de détention sans accusation. Depuis six ans, il est interdit d’accès à l’air frais, au soleil, à tout exercice et aux soins médicaux ou dentaires appropriés.

En 2016, le Groupe de Travail des Nations Unies sur les Détentions Arbitraires (OHCHR) a déclaré que sa détention était illégale.

Depuis sept mois, il est interdit à M. Assange de recevoir des visiteurs, d’avoir accès à l’Internet, d’émettre et de recevoir des communications téléphoniques.

Cet Australien-là n’est pas traité équitablement, ses droits humains sont ouvertement violés.

J’espère que l’Australie a un dirigeant qui possède suffisamment de force et de conviction pour le ramener chez lui.

L’Australie et le monde entier regardent comment vous traitez votre compatriote, votre éditeur qui a si gravement besoin de l’aide de son gouvernement.

Avec espoir,

Pamela Anderson



Source : http://www.informationclearinghouse.info/50631.htm

Traduction : Les Grosses Orchades

Imprimer