L’Occident mène une guerre contre la Russie – Kremlin

Les opposants occidentaux ont « volé » notre argent et utilisent des mandataires ukrainiens pour nous nuire, déclare le porte-parole du Kremlin.

RT.com – 17 mai 2022

Les puissances occidentales qui s’opposent à la Russie en Ukraine pourraient être considérées comme des ennemis menant une guerre contre l’État, a déclaré mardi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Il a souligné que les sanctions économiques, l’armement des nationalistes ukrainiens et le fait de leur donner des renseignements pour attaquer les troupes russes constituaient tous des actes de guerre.

Bien sûr, nous utilisons encore le terme modéré d’ « États inamicaux » pour les désigner », a déclaré M. Peskov lors d’un forum éducatif.

Mais je dirais que ce sont des États hostiles, car ce qu’ils font, c’est la guerre.

Il a cité la décision de geler les réserves étrangères russes que le pays conservait dans les institutions financières occidentales et les discussions sur le don de cet argent à l’Ukraine comme une attaque évidente contre les droits de propriété, pierre angulaire de la civilisation occidentale. « C’était de l’argent que vous et moi possédons », a déclaré Peskov à l’audience. « Il nous a été volé, il est en train de nous être volé ».

Les adversaires de la Russie jouent un rôle plus direct dans leurs tentatives de nuire à la Russie dans leur « guerre hybride », a déclaré le fonctionnaire. « Des conseillers militaires américains mais aussi britanniques disent aux nationalistes ukrainiens armés ce qu’ils doivent faire et leur fournissent des renseignements », a-t-il expliqué.

Les étrangers aident également les Ukrainiens à salir la réputation de la Russie au milieu des hostilités, a ajouté M. Peskov. « Ils mettent en scène des provocations qui sont à l’occasion si sanguinaires qu’une conscience humaine ne peut les imaginer », a-t-il insisté. Il a expliqué qu’il faisait référence à la ville de Bucha et aux affirmations de Kiev selon lesquelles les troupes russes auraient commis des crimes de guerre alors qu’elles la contrôlaient. Moscou a accusé Kiev de fabriquer des preuves. « Il est clair que les ‘spécialistes’ ukrainiens ne seraient pas en mesure de le faire avec un tel professionnalisme. Une armée de sociétés de relations publiques, d’équipes de télévision et de conseillers en guerre de l’information travaillent pour eux », a-t-il déclaré.

Le conflit n’est pas tombé du ciel, a noté M. Peskov, citant le fait que dès 2005, lorsque la Russie a créé un organe d’information en langue anglaise destiné à diffuser des points de vue alternatifs au public occidental, elle a rencontré une certaine résistance. « Si vous comparez RT à l’empire médiatique anglo-saxon, vous verrez à quel point il est petit. Mais son efficacité s’est accrue en raison du point de vue alternatif », a-t-il déclaré. Les dissidents occidentaux « n’ont pas eu droit à une tribune » dans les médias occidentaux, car « si vous sortez des marges et exprimez une opinion différente, l’inquisition arrive, comme à l’époque médiévale », selon M. Peskov.

Il semble parfois que l’existence même de la Russie soit un irritant important pour l’Occident, qui ferait tout pour ne pas nous laisser nous développer comme nous le voulons et vivre comme nous le voulons.

La période que le monde traverse actuellement est « une tempête parfaite et un moment de vérité », a-t-il déclaré.

L’événement auquel Peskov a assisté était organisé pour les enseignants et leurs élèves. Le discours du fonctionnaire était intitulé « La guerre de l’information : un jeu sans règles » et s’adressait à un public plus jeune.

Source: https://www.rt.com/russia/555606-west-conducting-war-russia-kremlin/

Traduction

Imprimer