Attention, texte déstabilisant pour certains : Poutine jette un pavé dans la mare avec une attaque contre les idées reçues sur l’antagonisme censément structurel entre communisme et christianisme. A noter : en Russie, le président n’est pas le seul à exprimer cette très intéressante opinion (peut-être une des clés de l’esprit de la Résistance française, avec son « alliance du communiste et du curé » et de mouvements comme celui des prêtres ouvriers) ; on la retrouve notamment dans la pensée de l’économiste Sergey Glaziev, membre de l’Académie des Sciences russe et l’un des conseillers du président. Citation de Glaziev en 2014, « Si vous comparez le Code moral du bâtisseur du communisme, sur lequel tous les membres du Komsomol (Union communiste léniniste pan-soviétique de la jeunesse) devaient prêter serment à leur entrée dans l’organisation avec les principes de base du christianisme, ils coïncident dans leur contenu. »

De sorte que ce que nous considérerions peut-être comme une position de rupture, une provocation ou une pensée originale (« out of the box » ) propre à Vladimir Poutine semble, implicitement ou explicitement, une interprétation banale dans la Russie actuelle, y compris, comme nous le verrons plus bas, chez les leaders du Parti communiste du pays (elle existe aussi ici et là en Occident, bien qu’elle y soit beaucoup plus controversée).

Quoi qu’il en soit, les réflexions de Poutine nous permettent de mieux comprendre l’esprit de la Russie moderne, avec sa formidable synthèse entre son histoire tsariste, son passé communiste et son présent orthodoxe et socialement conservateur, et à rebours de l’Occident qui n’aime rien tant qu’attiser les divisions, sa constante volonté d’harmonisation des différentes factions et sensibilités de la société, qu’elles soient de droite, de gauche, religieuses ou athées. [Entelekheia]


Paru sur RT sous le titre Communist ideology similar to Christianity, Lenin’s body like saintly relics


Le président russe Vladimir Poutine a comparé le communisme au christianisme et le mausolée de Lénine sur la Place rouge de Moscou à la vénération des reliques des saints.« Peut-être vais-je dire quelque chose que quelqu’un va désapprouver, mais c’est comme ça que je le vois », a dit Poutine dans une interview pour le documentaire Valaam, dont un extrait a été diffusé sur Russia 1. « Avant toute chose, la foi nous a toujours accompagnés, et s’est renforcée chaque fois que notre pays, notre peuple, ont traversé des temps difficiles ».

« Il y a eu cette époque d’athéisme militant où les prêtres étaient éradiqués, les églises détruites, mais parallèlement, une nouvelle religion se créait. L’idéologie communiste est très semblable au christianisme, en fait ; la liberté, l’égalité, la fraternité, la justice – tout cela est dans les Saintes Écritures, tout y est. Et le Code du bâtisseur du communisme ? C’est de la sublimation, c’est juste un extrait primaire de la Bible, rien de nouveau n’a été inventé. »

Poutine est allé plus loin en comparant l’attitude des communistes envers le leader bolchevique Lénine avec la vénération des saints du christianisme. « Voyez, Lénine a été placé dans un mausolée. Quelle est la différence entre ça et les reliques des saints pour les chrétiens orthodoxes et les catholiques ? Quand certains disent que cette tradition n’existe pas dans le christianisme, comment se fait-il que, si vous allez à Athos et que vous regardez, ils ont des reliques, et nous avons des saintes reliques ici », a conclu Poutine.

Après la mort de Lénine en 1924, son corps a été embaumé et exposé dans un mausolée sur la Place rouge, à Moscou. Le culte de Lénine faisait partie de l’idéologie soviétique. Le débat public sur la possibilité de l’enterrer a commencé au début de la Perestroïka, dans les années 80.

Les mots de Poutine ont enchanté les membres du Parti communiste. « Je pense que les paroles du président lissent très efficacement et raisonnablement les rugosités du thème du mausolée », a dit dimanche dernier le vice-président de la Douma Ivan Melnikov, cité par Interfax.

Il a malgré tout ajouté que « les communistes et toutes les forces patriotiques de gauche [en Russie] comprennent que le communisme est proche du christianisme, tout autant que la forme de capitalisme qui existe dans notre pays et notre économie actuelle est éloignée du christianisme. »

Plus tôt dans l’année, Gennadiy Zyuganov, le secrétaire général du Parti communiste russe, a dit que Poutine lui avait promis que, tant qu’il resterait président, le corps de Lénine resterait dans son mausolée de la Place rouge. Le chef communiste a cité des paroles de Poutine prononcées au cours d’une conférence avec des leaders de partis politiques russes, «  Tant que je serai à cette place, il n’y aura pas de barbarie sur la Place rouge ».

Selon Zyuganov, Poutine a également réfuté les allégations selon lesquelles la sépulture de Lénine ne répond pas aux règles des traditions chrétiennes. « En ce qui concerne la forme de l’enterrement, ils ont utilisé celle qui est en vigueur dans le christianisme orthodoxe – il repose à un mètre et demi sous le niveau du sol. Il connaissaient très bien les règles pour les sépultures et les caveaux funéraires »a dit Poutine selon Zyuganov.

Traduction et note d’introduction Entelekheia

Source: http://www.entelekheia.fr/poutine-lideologie-communiste-semblable-christianisme/

Imprimer