C’est le jour de la Victoire. Comme l’a dit Ernest Hemingway :

Quiconque aime la liberté a une telle dette envers l’Armée rouge qu’elle ne pourra jamais être remboursée.

Poutine sur les raisons du déclenchement de la guerre, les tentatives ratées sur l’île des Serpents et d’autres infos sur l’Ukraine

Par Moon of Alabama – Le 9 mai 2022

La partie la plus importante du discours de Vladimir Poutine au défilé de la Victoire sur la Place Rouge est le récit qui explique comment la guerre actuelle en Ukraine a commencé. Poutine a raison de voir cette guerre comme une guerre par procuration de l’OTAN contre la Russie :

Malgré toutes les controverses dans les relations internationales, la Russie a toujours prôné l’établissement d’un système de sécurité égal et indivisible, dont la communauté internationale tout entière a un besoin crucial.

En décembre dernier, nous avons proposé de signer un traité sur les garanties de sécurité. La Russie a exhorté l’Occident à mener un dialogue honnête pour trouver des solutions significatives et des compromis, en tenant compte des intérêts de chacun. En vain. Les pays de l’OTAN n’ont pas voulu nous écouter, ce qui signifie qu’ils avaient des plans totalement différents. Et nous l’avons vu.

Une autre opération punitive dans le Donbass, une invasion de nos terres historiques, y compris la Crimée, se préparait ouvertement. Kiev a déclaré qu’il pouvait se doter d’armes nucléaires. Le bloc de l’OTAN a lancé un renforcement militaire actif sur les territoires qui nous sont adjacents.

Ainsi, une menace absolument inacceptable pour nous était constamment créée à nos frontières. Tout indiquait qu’un affrontement avec les néo-nazis et les banderistes soutenus par les États-Unis et leurs sous-fifres était inévitable.

Je le répète, nous avons vu l’infrastructure militaire se mettre en place, des centaines de conseillers étrangers ont commencé à travailler et des livraisons régulières d’armes de pointe en provenance des pays de l’OTAN. La menace grandissait chaque jour.

La Russie a lancé une attaque préventive contre l’agression. C’était une décision forcée, opportune et la seule correcte. La décision d’un pays souverain, fort et indépendant.

L’utilisation de l’expression « attaque préventive » est quelque peu trompeuse. En fait, l’Ukraine a déclenché la guerre le mercredi 16 février 2022, lorsque ses forces situées à proximité des républiques du Donbass ont commencé à effectuer des frappes d’artillerie préparatoires à une attaque terrestre généralisée contre les républiques du Donbass.

Le rapport du 15 février de la mission spéciale de surveillance de l’OSCE en Ukraine a enregistré 41 explosions dans les zones de cessez-le-feu. Ce chiffre est passé à 76 explosions le 16 février, 316 le 17 février, 654 le 18 février, 1413 le 19 février, un total de 2026 les 20 et 21 février et 1484 le 22 février.

Les rapports de mission de l’OSCE ont montré que la grande majorité des points d’impacts de l’artillerie se situaient du côté séparatiste de la ligne de cessez-le-feu.

Le 19 février, le président ukrainien Zelensky annonçait, à la conférence de Munich sur la sécurité, que l’Ukraine allait abandonner le mémorandum de Budapest et tous les accords connexes. Le mémorandum de Budapest prévoit que l’Ukraine s’engage à être un État non nucléaire.

Ces deux questions, une attaque terrestre imminente sur le Donbass et la menace de l’Ukraine de se doter d’armes nucléaires, ont motivé la décision russe du 21 février de reconnaître les républiques du Donbass comme étant des États indépendants. (Le précédent juridique pour ce faire est la reconnaissance « occidentale » du Kosovo en tant qu’État indépendant).

Des accords de défense commune entre les États indépendants et la Fédération de Russie ont été signés. Trois jours plus tard, alors que les attaques ukrainiennes contre les républiques du Donbass se poursuivaient, les troupes russes sont entrées en Ukraine en vertu de l’article 51 de la charte américaine.

————

Ces derniers jours, il y a eu quelques développements intéressants sur le terrain.

1)Au nord de Karkov, les troupes russes se retirent pour raccourcir leur ligne de front. La ville devra attendre que le Donbass soit reconquis. L’Ukraine déclare à nouveau qu’elle est en train de gagner en reprenant les villes que les Russes ont laissées.

2) Après de violents combats, les forces russes ont percé le front du Donbass oriental et ont conquis la ville de Popasna, fortement défendue.

MilitaryLand.net @Militarylandnet – 8:30 UTC – 8 mai 2022

Les forces ukrainiennes se sont retirées de Popasna vers des positions plus favorables et fortifiées dans les environs, confirme le chef de l’oblast de #Luhansk #UkraineRussiaWar.

La ville est située sur une colline à environ 260 mètres au-dessus du niveau de la mer. C’est environ 100+ mètres plus haut que les zones au nord, au sud et à l’ouest de celle-ci. L’artillerie stationnée sur la colline aura une très bonne vue et pourra pénétrer profondément dans les zones tenues par les Ukrainiens. Elle sera en mesure d’empêcher le ravitaillement des troupes ukrainiennes sur les routes voisines.

Le processus de retrait de l’armée ukrainienne vers des « positions plus favorables et fortifiées » s’achèvera probablement à Lviv.

3)L’armée ukrainienne a lancé une attaque commando contre l’île des Serpents (dans le demi-cercle à 30 miles au sud d’Odessa).

Toutefois, après de précédentes attaques aériennes ukrainiennes, les troupes russes avaient déjà quitté l’île et l’armée de l’air russe avait tendu une embuscade aux forces d’attaque. Les briefings du ministère russe de la Défense ont mentionné à plusieurs reprises les pertes ukrainiennes autour de l’île des Serpents (Zmeinyi) et les opérations connexes.

07.05.2022 (20:15) :

Ont été abattus en vol près de l’île Zmeinyi : 1 bombardier ukrainien Su-24, 1 avion de chasse Su-27, 3 hélicoptères Mi-8 avec des parachutistes et 2 drones Bayraktar-TB2. Le bateau d’assaut amphibie ukrainien Stanislav a également été détruit.

08.05.2022 (10:45) :

Une corvette navale ukrainienne du projet 1241 a également été détruite près d’Odessa. …

Au cours de la nuit, les moyens de défense aérienne russes ont détruit 2 autres bombardiers ukrainiens Su-24 et 1 hélicoptère Mi-24 de l’armée de l’air ukrainienne au-dessus de l’île des Serpents, et ont également abattu 1 véhicule aérien sans pilote Bayraktar-TB2 près d’Odessa.

 Au total, 4 avions ukrainiens, 4 hélicoptères, dont 3 avec des parachutistes à bord, 3 drones Bayraktar-TB2 et 1 bateau d’assaut amphibie de la marine ukrainienne ont été détruits dans la région au cours de la journée.

08.05.2022 (19:30)

Les moyens de défense aérienne russes ont abattu 1 drone Bayraktar-TB2 près de l’île de Zmeinyi.

09.05.2022 (12:45)

Des missiles de haute précision Oniks lancés par le système de missiles côtiers Bastion près d’Artsiz, région d’Odessa, ont détruit des hélicoptères ukrainiens sur une plateforme de rebond. …

Trois véhicules aériens sans pilote ukrainiens, dont deux Bayraktar-TB2, ont été touchés au-dessus de l’île des Serpents.

(La plate-forme de rebond est une mauvaise traduction pour désigner une aire de ravitaillement d’hélicoptères qui n’est pas un aéroport complet.)

L’opération a été assez coûteuse pour le camp ukrainien. Outre les plus de 60 parachutistes qui ont été tués pendant l’assaut, l’un des hélicoptères avait également à son bord le commandant adjoint de la marine ukrainienne. Aujourd’hui, il a été annoncé que le colonel Ihor Bedzai a été tué au combat lorsque son hélicoptère a été pris sous le feu de l’armée de l’air russe.

Plus de 4 hélicoptères, 4 jets et 6 drones Bayraktar ont été perdus pour un gain nul. Les États-Unis sont sur le point de donner à l’Ukraine un total de 16 hélicoptères de transport Mi-17 qui devaient à l’origine être envoyés en Afghanistan. Au rythme actuel des pertes ukrainiennes, ces fournitures, tout comme les autres, ne dureront pas longtemps.

Dans les circonstances actuelles, Snake Island a peu de valeur militaire. Il semble que le seul but de l’opération ukrainienne visant à la reprendre était de créer un objet de propagande pour le défilé de la victoire d’aujourd’hui. C’en est maintenant un, mais pour le côté russe.

Le dernier briefing (09.05.2022 (19:15) du Ministère de la Défense russe (publié après le post ci-dessus) mentionne à nouveau Snake Island :

Selon les informations mises à jour, 6 hélicoptères Mi-8 et Mi-24 ont été détruits pendant la nuit près d’Artsiz dans la région d’Odessa près de l’aérodrome militaire de Chervonoglinskoe par des missiles de haute précision Onyks du système de missiles côtiers Bastion. …

Le 7 mai, sur ordre direct de Zelensky, l’état-major ukrainien, avec l’implication directe de conseillers américains et britanniques, a planifié une provocation majeure pour s’emparer de l’île de Zmeiny.

Au cours des deux derniers jours, le régime de Kiev a fait plusieurs tentatives désespérées d’assauts aériens et maritimes sur l’île de Zmeiny, qui est importante pour le contrôle de la partie nord-ouest de la mer Noire.

La provocation ukrainienne a été déjouée grâce à l’action compétente d’une unité des forces armées russes sur l’île. L’ennemi a subi de lourdes pertes.

4 avions ukrainiens, dont 3 Su-24 et 1 Su-27, 3 hélicoptères Mi-8 avec des parachutistes à bord, et 1 hélicoptère Mi-24 ont été abattus en vol pendant que l’armée repoussait les attaques contre l’île de Zmeiny.

En deux jours, 29 drones ukrainiens ont été abattus en vol, dont 8 drones d’attaque Bayraktar TB-2. De plus, 4 drones Bayraktar ont été abattus cet après-midi.

Par ailleurs, trois bateaux d’assaut amphibies ukrainiens blindés transportant du personnel de la marine ukrainienne ont été détruits lors d’une tentative de débarquement dans la nuit du 8 mai.

Suite à la provocation irréfléchie de Zelensky, plus de 50 saboteurs ukrainiens ont été tués en mer et sur la côte lors du débarquement et des tentatives de consolidation sur l’île.

24 corps de militaires ukrainiens morts ont été abandonnés sur le rivage de l’île de Zmeiny.

Moon of Alabama

Traduit par Saker Francophone

Imprimer