Par Ojim.fr

21 JANVIER 2021

Source: Ojim.fr

Connaissez-vous Coalition for a Safer Web  ? (Coalition pour un Web plus sûr ?) Le 17 janvier 2021, cette association américaine, s’est lancée dans un procès contre Apple les accusant de laisser l’application Telegram répandre des discours « néo-nazis », « antisémites » et « suprématistes au sein de la population. Ces propos circuleraient librement et seraient à l’origine d’une montée de violence de la part d’individus « exttrémistes ».

LE SUCCÈS DE TELEGRAM GÊNE LES ANTIFAS

D’après cette association, Telegram aurait notamment été utilisé pour organiser la prise du capitole le 6 janvier dernier en permettant aux différents groupes de communiquer et de s’organiser à l’abri de toute censure.

Le 24 septembre 2020 le président de cette association déclarait que les torrents de haine en provenance des extrémistes sur les réseaux sociaux menaçaient le peuple américain. Dénonçant un phénomène de « détournement » et « d’armement » du web au profit de groupes extrémistes qui incitent à la violence et à commettre des « actes de terreurs domestiques »

UNE ONG ENTRE GUEPEOU ET GESTAPO

L’association s’est donné comme objectif d’identifier et soutenir le démantèlement de tous les réseaux sociaux extrémistes incitant à la haine ainsi que ceux qui participent au commerce de substances illicites (manifestement, vendre de la drogue ou avoir une opinion différente c’est un délit de même niveau pour cette association). Ils veulent développer une politique pour contrer la croissante menace des sites web « extrémistes » et promouvoir la création d’une norme à laquelle seraient soumis tous les réseaux sociaux (remplacer « norme » par « censure »).

Ils recommandent une nouvelle politique et de nouveaux logiciels qui permettraient aux réseaux sociaux d’interdire et censurer plus facilement les contenus jugés extrémistes car incitant à la violence ou au terrorisme. Et enfin ils veulent interdire l’usage de tous les réseaux sociaux au groupe État-islamique ainsi qu’à toutes les organisations terroristes similaires.

TELEGRAM SE DÉFEND

Ce nouveau fait vient s’inscrire dans la forte dynamique lancée il y a plusieurs semaines qui consiste à museler les voix « réactionnaires » partout autant que possible. Peu après le scandale de la mise à mort de l’application PARLER par Amazon, que nous avons déjà évoqué, Pavel Durov le fondateur de l’application Telegram, s’était adressé à tous les utilisateurs d’iOS (Apple) en leur recommandant de passer sur Androïd, estimant qu’Apple pourrait bientôt nuire à leur liberté. Pavel Durov déclarait ainsi :

« Apple et Google posent un problème de liberté bien plus important que Twitter. Apple est le plus dangereux des deux, car il peut limiter complètement votre accès aux applications ».

En effet, contrairement à Androïd dont il est possible de modifier aisément les paramètres, Apple ne permet pas d’installer des applications depuis une autre source que l’AppStore sur les iPhones. Cela se passait le 12 janvier 2021, au moment où Telegram rencontrait une très forte hausse du nombre d’utilisateurs, dépassant même les 500 millions, dont 25 millions d’inscrits en 72h seulement.

In fine, les exigences de « Coalition for a safer web » sont simples : ils veulent qu’Apple applique le même sort à l’application Telegram qu’ils ont fait subir à PARLER, puisque dans le fond la problématique est exactement la même selon eux. C’est-à-dire, celle de la censure préventive, partout et toujours. À bon entendeur…


PS : vous pouvez évidemment retrouver l’Ojim sur Telegram, c’est ici.


Source: https://www.ojim.fr/qui-veut-pousser-apple-a-supprimer-telegram/

Imprimer