La campagne orchestrée par les ONG dites de défense des droits de l’homme -abondamment relayée par les médias occidentaux- sur la prétendue « disparition » de la joueuse de tennis Shuai Peng, devrait permettre à chacun de garder une distance critique par rapport à la propagande occidentale contre la Chine. ASI

 

Shuai Peng. © Sports.fr


Lors d’une visioconférence le président du CIO Thomas Bach, le représentant du CIO en Chine Li Lingwei et la présidente Emma Terho, se sont entretenus avec la joueuse de tennis Shuai Peng.  

Thomas Bach:

« Au début de l’appel de 30 minutes, Shuai Peng a remercié le CIO de se soucier de son bien-être. Elle a expliqué qu’elle est en sécurité et qu’elle va bien, qu’elle vit chez elle à Pékin, mais qu’elle aimerait que sa vie privée soit respectée pour le moment. C’est pourquoi elle préfère passer son temps avec ses amis et sa famille. »

Emma Terho, présidente de la commission des athlètes du Comité international olympique (CIO):

« J’ai été soulagée de voir que Shuai Peng allait bien, ce qui était notre principale préoccupation. Elle avait l’air détendue. Je lui ai offert notre soutien et suggéré que l’on reste en contact à tout moment, à sa convenance, ce qu’elle a évidemment apprécié ».

Today, IOC President Thomas Bach held a video call with three-time Olympian Peng Shuai from China. He was joined by the Chair of the IOC Athletes’ Commission, Emma Terho, and IOC Member in China Li…
olympics.com

Imprimer