La télévision britannique a censuré l’image d’un soldat portant un insigne nazi partagée par Zelensky

L’émission de Sky News a été interrompue après que Dmitry Polyansky a montré une image d’un symbole nazi postée par le leader ukrainien.

RTt.com – 10 mai, 2022

Dmitry Polyansky, chef adjoint de la mission russe auprès de l’ONU, a affirmé que la chaîne britannique Sky News avait brusquement mis fin à une interview avec lui dès qu’il avait montré une photo avec un symbole nazi qui avait été postée par le président ukrainien.

Volodomyr Zelensky avait promu cette image lundi, qui marquait la victoire de l’Union soviétique sur l’Allemagne d’Adolf Hitler lors de la Seconde Guerre mondiale.

« La réponse de l’animateur ? Il a rapidement mis fin à la discussion, en marmonnant que notre temps, comme il s’est avéré, était écoulé soudainement, et que Sky News ne pouvait pas vérifier cette information », a écrit le diplomate sur Telegram lundi.

« Tant pis pour la liberté d’expression en Occident… ils n’ont pas besoin de la vérité ! Désormais, ils réfléchiront cent fois avant d’inviter des diplomates russes à une émission en direct ! »

Dans une interview avec Sky News, on a demandé à Polyansky s’il était d’accord pour dire que les troupes russes en Ukraine « déshonoraient leurs grands-pères qui ont combattu les nazis » et que leurs actions étaient « le miroir du fascisme. »

M. Polyansky a qualifié cette affirmation de « blasphématoire ». Il a ajouté que c’était « absolument désastreux et éhonté ce que le Royaume-Uni fait en ce moment, oubliant tout ce pour quoi nous nous sommes battus. »

Le diplomate a ensuite sorti une tablette et montré une capture d’écran d’un post depuis supprimé sur les médias sociaux par le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Le jour de la Victoire, Zelensky a publié une photo d’un combattant ukrainien avec un patch de tête de mort qui était porté par une unité d’élite SS allemande pendant la guerre.

Lorsque l’animateur a tenté d’intervenir, Polyansky a répondu : « Ne m’interrompez pas, monsieur, s’il vous plaît. »

« Savez-vous que cette division ‘Totenkopf’ était responsable du meurtre de 100 Britanniques en France au début de la Seconde Guerre mondiale ? ». Polyansky poursuit. « Donc, cela signifie que maintenant le Royaume-Uni couvre les autorités ukrainiennes, qui affichent des symboles nazis pendant le jour de la Victoire. Et ces symboles nazis ont été utilisés par les mêmes régiments qui ont tué des Britanniques. N’est-ce pas un peu étrange ? »

L’animateur a ensuite déclaré qu’ils n’avaient plus de temps et a mis fin à l’interview. Il a ajouté que la chaîne ne pouvait pas vérifier de manière indépendante les affirmations de Polyansky.

L’image d’un combattant portant le couvre-chef a également été publiée par le ministère ukrainien de la Défense sur Twitter, puis retirée.

Moscou a précédemment déclaré avoir capturé des combattants portant des tatouages et des insignes nazis au cours de sa campagne militaire en Ukraine. Selon de multiples rapports, le bataillon Azov d’Ukraine contient des combattants aux opinions ouvertement néonazies

Source: RTt.com

*****

Le président ukrainien Zelensky partage l’image d’un soldat portant un insigne nazi

Une capture d’écran d’un message Twitter montrant un soldat portant des insignes nazis du ministère ukrainien de la Défense, le 9 mai 2022

Le président ukrainien Zelensky partage l’image d’un soldat portant un insigne nazi

Source rt.com – 9 mai 2022

Alors que la Russie célèbre la défaite du fascisme lors de la Seconde Guerre mondiale, le président ukrainien Zelensky a partagé l’image d’un soldat portant un insigne SS.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a marqué le jour de la Victoire de la Seconde Guerre mondiale en partageant une image d’un soldat ukrainien portant l’écusson « tête de mort » d’une unité d’élite nazie Waffen SS. Si l’image a rapidement été supprimée de ses médias sociaux, le ministère de la Défense à Kiev a également publié la photo.

L’élément incriminé a été placé sur Instagram et Telegram par Zelensky, lundi. On y voit un soldat à côté d’un canon d’artillerie portant l’insigne de la « tête de mort », ou « totenkopf », de la 3e division Panzer SS, une unité de soldats d’élite nazis tristement célèbre pour avoir commis de nombreux crimes de guerre et massacres de civils français et de Juifs polonais. Zelensky lui-même est d’origine juive.

Les groupes de défense des droits considèrent le logo de la tête de mort comme un « symbole de haine » utilisé par « les néonazis et autres suprémacistes blancs ».

Si la photo a été rapidement retirée, elle a également été postée sur Twitter par le ministère ukrainien de la Défense, sous une citation de Zelensky reconnaissant le 9 mai comme le « Jour de la victoire sur le nazisme ».

Dans un discours commémorant le Jour de la Victoire, qui marque la défaite de l’Allemagne nazie face à l’Union soviétique, Zelensky a accusé dimanche la Russie d’imposer à l’Ukraine « une reconstruction sanglante du nazisme ».

À Moscou, cependant, le président russe Vladimir Poutine a reproché aux États-Unis et à ses alliés de l’OTAN de soutenir les « nazis » en Ukraine, et a décrit l’opération militaire menée dans ce pays comme une « frappe préventive contre l’agression. »

L’Ukraine est le seul pays au monde à avoir intégré des milices ouvertement néo-nazies dans son armée nationale, et si ces milices étaient autrefois décrites par les médias occidentaux comme « néo-nazies », elles sont désormais qualifiées de « groupes d’extrême droite ». Depuis que les troupes russes sont entrées en Ukraine en février, des cachettes d’attirail nazi ont été trouvées dans les maisons et les bases de ces miliciens, et les comptes de médias sociaux gérés par le gouvernement ukrainien ont publié des images similaires de soldats portant des symboles nazis et d’extrême droite.

Source: https://www.rt.com/russia/555202-zelensky-nazi-ss-insignia/

Traduction Arrêt sur info

Imprimer