Le groupe extrémiste « Etat islamique » contrôlant des territoires syriens et irakiens envisage de délivrer des passeports du « Califat islamique » qu’ils viennent de proclamer, rapporte dimanche la chaîne Al-Arabiya.

Les membres de cette nébuleuse terroriste ont publié sur le compte Twitter de leur organisation le cliché du passeport du « Califat islamique » qui sera délivré à quelque 11.000 personnes vivant à la frontière syro-irakienne. Sur la couverture du document il est écrit: « Si un tort est causé au propriétaire de ce passeport, nous emploierons l’armée pour le défendre ».

D’après la chaîne, les passeports seront imprimés par la typographie de Mossoul.

Début juin, les combattants de l’EIIL venus de Syrie se sont emparés de la ville de Baïji située à 200 km au nord de Bagdad. Suite à cette attaque, la plus grande raffinerie de pétrole d’Irak a été partiellement bloquée et son personnel étranger évacué. Selon les informations diffusées plus tard, les forces armées du pays ont repris le contrôle de l’entreprise.

Appuyé par des sunnites irakiens et par d’anciens militaires de l’armée de Saddam Hussein, l’Etat islamique en Irak et au Levant a envahi une vaste région irakienne englobant les provinces de Ninawa, de Salah ad-Din et d’Al-Anbar. Les autorités irakiennes s’efforcent d’endiguer l’offensive des djihadistes ultra-radicaux.

L’EIIL a annoncé le 29 juin la création d’un « Califat islamique », le titre de calife étant attribué au chef de file de ce groupe djihadiste, Abdullah Ibrahim al-Samarrai, connu également sous le nom d’Abou Bakr al-Baghdadi.

RIA NOVOSTI,  6 juillet 2014

Source: http://fr.ria.ru/world/20140706/201731930.html

Imprimer