TEHRAN (FNA) le 22 juin 2022 – farsnews.ir

Un complot de l’agence israélienne Mossad visant à assassiner des scientifiques nucléaires iraniens a été désamorcé après que les forces de sécurité ont arrêté 3 agents de l’agence d’espionnage, a déclaré un responsable judiciaire.

« L’arrestation de ces agents du Mossad a fait suite à une opération de renseignement compliquée qui a duré huit mois », a déclaré mardi aux journalistes le procureur général de la province iranienne du Sistan et du Balouchestan, Mehdi Shamsabadi.

« De nombreuses preuves ont été réunies contre eux de telle sorte qu’ils n’ont même pas émis d’objection lorsqu’un mandat d’arrêt a été délivré à leur encontre », a-t-il ajouté.

Le responsable a noté que certains membres de la cellule ont été arrêtés dans la province du Sistan et Balouchestan, dans le sud-est du pays, tandis que d’autres membres et agents ont été arrêtés en dehors de la province par les services de renseignement iraniens.

« Les accusés ont avoué que certains d’entre eux avaient été en contact direct avec des agents du Mossad », a souligné M. Shamsabadi.

Il a déclaré que l’affaire fait actuellement l’objet d’une enquête préliminaire et qu’un acte d’accusation serait déposé et envoyé au tribunal prochainement.

Le fonctionnaire n’a pas précisé les nationalités des agents.

Dans un communiqué publié le 20 avril, le ministère iranien du Renseignement a annoncé l’arrestation des trois agents du Mossad au Sistan et au Balouchestan.

Il a déclaré à l’époque que les espions étaient impliqués dans la diffusion d’informations et de documents classifiés, et a noté que le trio avait été arrêté sur ordre judiciaire.

Ces dernières années, les scientifiques nucléaires iraniens ont été la cible de tentatives d’assassinat de la part des agences d’espionnage occidentales et israéliennes.

Le 27 novembre 2020, la voiture du scientifique nucléaire iranien Mohsen Fakhrizadeh a été la cible d’une explosion et de tirs de mitrailleuse dans l’Absard de Damavand, à 40 kilomètres à l’est de Téhéran.

Le scientifique nucléaire et l’un de ses compagnons ont été immédiatement transportés dans un hôpital voisin, mais il n’a pas pu être sauvé.

En juin 2012, l’Iran a annoncé que ses forces de renseignement avaient identifié et arrêté tous les éléments terroristes à l’origine de l’assassinat des scientifiques nucléaires du pays.

« Tous les éléments impliqués dans les assassinats des scientifiques nucléaires du pays ont été identifiés et arrêtés », a annoncé le ministère iranien du Renseignement dans un communiqué.

« Un certain nombre de pays, dont les territoires et les installations avaient été détournés par les équipes terroristes soutenues par le Mossad, ont fourni aux responsables iraniens des informations pertinentes », ajoute le communiqué.

« Au cours des enquêtes, tous les autres éléments à l’origine de l’assassinat des scientifiques iraniens Massoud Ali-Mohammadi, Majid Shahriari et Mostafa Ahmadi Roshan, ainsi que Reza Qashqaei (le chauffeur de Roshan), ont été appréhendés.

« Certains des auteurs de l’assassinat du Dr Fereidoun Abbasi, l’actuel chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique, figurent parmi les personnes arrêtées », a ajouté le ministère.

Selon le communiqué, le ministère iranien du Renseignement a détecté certaines bases du Mossad sur le territoire de l’un des voisins occidentaux de l’Iran, qui fournissaient une formation et un soutien logistique aux réseaux terroristes.

Dans le cinquième attentat de ce type en deux ans, des terroristes ont tué un scientifique iranien de 32 ans, Mostafa Ahmadi Roshan, et son chauffeur le 11 janvier 2012.

L’explosion a eu lieu le jour du deuxième anniversaire du martyre du professeur d’université et scientifique nucléaire iranien, Massoud Ali Mohammadi, qui a également été assassiné dans un attentat terroriste à la bombe à Téhéran en janvier 2010.

La méthode d’assassinat utilisée dans cet attentat était similaire à celle utilisée en 2010 contre le professeur d’université de l’époque, Fereidoun Abbassi Davani – qui est devenu le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique – et son collègue Majid Shahriari. Abbassi Davani a survécu à l’attentat, tandis que Shahriari est tombé en martyr.

Un autre scientifique iranien, Dariush Rezaeinejad, a également été assassiné par la même méthode le 23 juillet 2011.

Source: https://www.farsnews.ir/en/news/14010401000139/Tehran-Fils-Mssad%E2%80%99s-Assassinain-Pl-agains-Iranian-Nclear-Scieniss

Traduction: Téhéran déjoue le complot d’assassinat du Mossad contre les scientifiques nucléaires iraniens

Imprimer