Extraits 


Une guerre que la Russie est prête à gagner – MK Bhadrakumar/Tribune India

En clair, les Européens se sont fait avoir par les Américains. L’Inde devrait prendre note du sens du droit des Etats-Unis. En fait, l’administration Biden a créé une crise énergétique artificielle dont le but réel est de profiter de la guerre.
[…]
L’Inde devrait s’attendre à la défaite des États-Unis et de l’OTAN, ce qui achève la transition vers un ordre mondial multipolaire.

 

Pourquoi les États-Unis doivent faire pression pour un cessez-le-feu en Ukraine – Jack F. Matlock Jr. /Responsible Statecraft

De plus en plus, les publics européens sont susceptibles de blâmer les États-Unis pour les politiques qui alimentent l’inflation et provoquent la récession économique, d’autant plus que leurs monnaies s’affaiblissent par rapport au dollar. Les sanctions américaines contre la Russie seront considérées par beaucoup comme des tentatives intéressées de dominer l’Europe occidentale.

Un nouveau rideau de fer est maintenant imposé à la Russie – cette fois par la politique occidentale – alors même que les États-Unis annoncent de nouvelles mesures pour affronter et “contenir” une Chine qui s’affirme. Cela se traduira, inévitablement, par une plus grande coopération entre la Russie et la Chine. De même, le recours croissant aux sanctions économiques à des fins politiques se heurtera à des réactions négatives, avec un volume plus important d’échanges internationaux effectués dans des monnaies nationales autres que le dollar américain.

À mesure que l’Europe sera affaiblie et que davantage de pays souffriront des sanctions américaines, les coalitions visant à résister à la domination américaine se multiplieront. La concurrence géopolitique prendra le pas sur les actions visant à résoudre les problèmes communs, même si les conflits internationaux les intensifient.

Ce que toutes les parties au conflit en Ukraine semblent avoir oublié, c’est que l’avenir de l’humanité ne sera pas déterminé par le tracé des frontières internationales – celles-ci n’ont jamais été statiques dans l’histoire et continueront sans doute à changer de temps à autre. L’avenir de l’humanité sera déterminé par le fait que les nations apprennent ou non à régler leurs différends de manière pacifique. 

 

Les néocons et la gauche woke se rejoignent pour nous conduire à une troisième guerre mondiale woke – David Sacks /Newsweek.

Ce qui rend unique la version “Je me tiens aux côtés de l’Ukraine” de la foule Twitter, c’est qu’elle réunit deux forces qui étaient auparavant des ennemis jurés l’une de l’autre – la gauche woke et la droite néoconservatrice. Il s’avère qu’elles partagent de nombreux traits idéologiques et de personnalité détestables, et ont une approche similaire de l’engagement politique. C’est un nouveau mariage politique.
[…]
Ce changement est désorientant, mais sur un plan purement tactique, il a un certain sens. Les néoconservateurs ont inventé le jeu de l’annulation avant même qu’il n’existe un tableau Twitter sur lequel y jouer. Les néoconservateurs rejettent avec arrogance le point de vue de l’autre camp comme étant de mauvaise foi et ne valant pas la peine d’être considéré, et qualifient d’hérétique ou de traître quiconque ose remettre en question la cause.
[…]
En déformant le débat de cette manière, on permet aux idées délirantes et contradictoires de ne pas être remises en question. Ainsi, nous obtenons l’argument selon lequel Poutine est un fou qui tuera sans discernement pour atteindre ses objectifs, mais qu’il bluffe aussi, d’une manière ou d’une autre, sur l’utilisation d’armes nucléaires. Et il utilise ce bluff uniquement parce qu’il est en train de perdre la guerre – mais s’il n’est pas arrêté en Ukraine, il continuera à conquérir le reste de l’Europe. Le régime de Poutine doit tomber parce qu’il a tué ou emprisonné tous les réformateurs libéraux et qu’il s’est allié à une extrême droite dure, mais d’une manière ou d’une autre, il sera remplacé par un réformateur libéral lorsque son régime s’effondrera.

C’est absurde, et un vrai débat exposerait certaines des illusions de cette pensée. Mais nous ne sommes pas autorisés à en avoir un.

Tant que cette alliance woke-neocon sera autorisée à fixer les termes du débat, nous continuerons à assister à un cliquet à sens unique vers une escalade plus grande et plus dangereuse de ce conflit.