Le gouverneur de la région de Koursk, Roman Starovoit, a rapporté le bombardement du poste de contrôle « Krupets » dans le district de Rylsky par les forces armées ukrainiennes. RIA © Konstantin Mikhaltchevsky


Ukraine. Le meurtre des soldats qui veulent se rendre, le bombardement des civils

Par Moon of Alabama

À 8 h 30 UTC aujourd’hui, j’ai vérifié les priorités de la journée sur les principaux sites d’information américains.

  • Sur la page d’accueil du New York Times, le mot « Trump » apparaît 10 fois, « Ukraine » apparaît 5 fois.
  • Sur la page d’accueil du Washington Post, le mot « Trump » apparaît 12 fois, le mot « Ukraine » apparaît 5 fois.
  • Sur la page d’accueil du Wall Street Journal, le mot « Trump » apparaît 9 fois, le mot « Ukraine » apparaît 3 fois.

Le graphique de Google Trends pour l’Ukraine est tombé à presque zéro.

C’est un problème car cela soulage la pression sur l’administration Biden pour négocier avec la Russie à propos de l’Ukraine et de la future architecture sécuritaire en Europe.

——

Aujourd’hui, la « liste des frappes » quotidienne du ministère russe de la Défense comprend un chapitre supplémentaire tiré du briefing oral :

Je voudrais noter que ces dernières semaines, les incidents impliquant des tirs dans le dos de militaires ukrainiens par des unités nationalistes sont devenus plus fréquents dans les zones d’opérations militaires.

Ainsi, après une préparation au feu en vue d’une attaque des troupes russes près de Novomikhailovka en République populaire de Donetsk, plus de 30 militaires du 25e bataillon de la 54e brigade mécanisée des FAU ont décidé de déposer les armes et de se rendre.

Les militaires ukrainiens qui occupaient un bastion près de Zvioroferma ont demandé par radio au commandement de l’unité russe de cesser le feu et de fournir un couloir de sortie.

Vers 22 heures, des militaires des FAU, munis de drapeaux blancs, ont commencé à se diriger vers les positions russes.

À ce moment-là, une unité nationaliste ukrainienne est arrivée à la forteresse dans des véhicules blindés et a ouvert un feu croisé dans le dos des militaires de la 54e brigade des forces armées ukrainiennes. À la suite de cette fusillade, 32 militaires ukrainiens ont été mortellement blessés et tués.

Cet incident, ainsi que de nombreux autres semblables, démontre clairement qu’à cause des échecs militaires croissants et de la démoralisation des troupes ukrainiennes, le régime nationaliste de Kiev tente d’empêcher toute retraite et reddition de ses unités par des actions punitives menées par des brigades spéciales.

Je n’ai vu aucune preuve confirmant les détails de l’incident ci-dessus. Mais il a été rapporté publiquement que des personnes assez importantes qui s’opposent à la guerre ou critiquent le régime de Zelenski se font arrêter par le SBU ukrainien (l’ancien KGB) ou par des hommes de main « nationalistes », c’est-à-dire fascistes, et disparaissent ensuite. Il n’est donc pas étonnant de lire que des événements similaires, à une échelle probablement plus grande, se produisent sur la ligne de front.

——

L’artillerie ukrainienne ne tirerait que 6 000 cartouches par jour, faute de munitions d’artillerie. Hier, 300 projectiles ont été tirés par l’armée ukrainienne ou par des « nationalistes » sur des zones civiles de la ville de Donetsk, tenue par les « rebelles ». Il y a eu au moins 7 morts et 22 blessés. Graham Phillips fournit un rapport vidéo des impacts et des dommages (vidéo). Utiliser 5 % de la ration quotidienne de munitions pour terroriser les civils de Donetsk est non seulement méprisable mais aussi stupide, car ces troupes d’artillerie vont maintenant recevoir l’attention accrue qu’elles méritent.

Levi @Levi_godman – 11:42 UTC – 14 juin 2022

La RPD a demandé à la Russie d’utiliser des Iskanders et des avions supplémentaires pour détruire l’artillerie des forces armées ukrainiennes.

Pendant ce temps, la Russie met en place un corridor humanitaire pour les civils et les troupes ukrainiennes qui se rendent et qui quittent l’usine chimique Azot à Severodonetsk. Le dispositif est similaire aux couloirs de l’aciérie Azov à Mariupol, où il a bien fonctionné.

Source: Moon of Alabama– 14 juin 2022

Traduction Saker Francophon

Imprimer