Navire Victoria

Le navire Vittoria chargé de minerai de fer provenant d’une mine d’Australie occidentale arrive au port de Rizhao, le principal port de commerce de minerai de fer de Chine, dimanche, deux semaines après avoir quitté Port Hedland.

Un fournisseur australien de minerai de fer se lance sur le marché chinois avec un règlement en yuan

Publié le 11 juil. 2022 sur Global Times

Le conglomérat australien de minerai de fer BHP a accueilli dimanche sa première cargaison de minerai de fer commercialisée en yuan dans un port de la province chinoise du Shandong (est), alors que les entreprises australiennes intensifient leurs efforts pour maintenir leurs activités sur le marché chinois dans un contexte de relations bilatérales tendues en raison de l’approche hostile de l’Australie envers la Chine.

Le navire Vittoria chargé de minerai de fer provenant d’une mine de l’ouest de l’Australie est arrivé dimanche au port de Rizhao, le principal port de commerce de minerai de fer de Chine, deux semaines après avoir quitté Port Hedland, selon un communiqué de BHP publié dimanche.

Cette arrivée marque le début officiel de la succursale de BHP à Shanghai, une filiale à part entière, puisqu’elle a été récemment créée pour mieux servir les clients en Chine, le plus grand importateur de minerai de fer au monde.

Lors de l’événement organisé pour célébrer l’arrivée du navire dimanche, Jérémie Louis, vice-président du marketing et des ventes (minerai de fer) de BHP, a déclaré que les ventes de minerai de fer en dollars américains et le marché au comptant du yuan dans les ports ont leurs propres caractéristiques et avantages et peuvent se compléter et coexister, selon le communiqué officiel.

Le lancement du commerce de minerai de fer basé sur le yuan marque une étape importante pour la société australienne qui se rapproche du marché chinois, tout en équilibrant les risques et les incertitudes possibles du dollar américain déclenchés par la forte inflation américaine, ont déclaré des initiés et des experts du secteur.

Les mines étrangères qui effectuent le règlement en yuan pour les transactions au comptant dans les ports contribuent à une application plus large du yuan dans le règlement des marchandises et réduisent l’utilisation du billet vert dans un contexte de risques économiques possibles liés à d’énormes fluctuations du taux de change pour les entreprises sidérurgiques chinoises, a déclaré Shandong Port Group Co, l’opérateur du port de Rizhao, dans une déclaration envoyée au Global Times lundi.

Wang Guoqing, directeur de recherche au Beijing Lange Steel Information Research Center, a déclaré au Global Times lundi que le commerce de règlement en yuan renforcera non seulement le pouvoir de négociation des entreprises sidérurgiques nationales sur les prix du minerai de fer, mais évitera également le risque de fluctuations des taux de change, tout en garantissant des marges bénéficiaires et la stabilité des coûts pour les entreprises.

En outre, le prix du marché des acheteurs et des vendeurs sera relativement stable, mesurable et bénéfique pour le partenariat commercial durable, même si le dollar américain reste la principale devise pour le commerce du minerai de fer à l’heure actuelle, a déclaré Wang.

En outre, les experts ont noté que le règlement en yuan reflète l’intention des entreprises australiennes de se rapprocher du marché chinois, dans un contexte d’attentes croissantes d’amélioration des relations après les récentes réunions entre les hauts responsables gouvernementaux des deux parties.

Les entreprises australiennes comprennent qu’elles ne peuvent pas toujours jouer selon leurs propres règles dans les partenariats commerciaux avec les clients chinois, leur plus gros acheteur mondial, et l’utilisation du yuan chinois pour le commerce est un changement positif et libérera un plus grand potentiel pour le commerce du minerai de fer avec la Chine, a déclaré Chen Hong, président de l’Association chinoise des études australiennes et directeur du Centre d’études australiennes de l’Université normale de Chine orientale, au Global Times lundi.

« Les entreprises chinoises et australiennes devraient parvenir à un consensus pour équilibrer l’utilisation du dollar dans le commerce afin d’établir un partenariat plus fiable et durable, en particulier dans le contexte des risques élevés d’inflation aux États-Unis », a déclaré Chen.

Source: Global Times

Traduction Arrêt sur info

Imprimer