Le porte parole de l’UNRWA, Chris Gunness, n’a pu retenir ses larmes, alors qu’il était interviewé, en direct, sur Al-Jazeera, à propos du bombardement de l’école gérée par l’UNRWA.

Publié par Arrêt sur Info le 31 juillet 2014

Imprimer