Par Gideon Levy

Publié le 13/05/2018 dans Haaretz, sous le titre Life by the Sword Has Paid Off

L’Iran a été publiquement humilié, les Palestiniens sont écrasés, et lundi [14 mai, ndlr] ils seront piétinés en grande pompe lors de l’inauguration de l’ambassade des USA  à Jérusalem. Ces journées constituent une immense victoire pour Netanyahou.

Ce sont des jours synonymes de grande victoire pour le Premier ministre Benjamin Netanyahou, pour la droite et pour les nationalistes israéliens. Ce sont des jours de victoire pour la voie qu’ils ont choisie, la voie de la force, celle de leur foi, la foi dans le peuple élu qui peut faire tout ce qui lui plaît [en toute impunité, ndlr].

L’Iran a été publiquement humilié, les Palestiniens sont écrasés, et lundi, ils seront piétinés en grande cérémonie lors de l’inauguration de l’ambassade des USA à Jérusalem. Gaza est assiégée, et Israël se réjouit. Dimanche, le Jour de Jérusalem, des innocents seront peut-être tués à Gaza et à Jérusalem.

Le 14 mai, jour du transfert de l’ambassade, des innocents seront certainement tués à Gaza et en Cisjordanie. Le lendemain, jour de la Nakba, beaucoup d’autres seront tués.

La victoire d’Israël, courte note biographique : des corps entassés de Palestiniens dont le monde ne se soucie plus, un siège de Gaza qui lui non plus n’intéresse personne, des bases iraniennes bombardées sans réaction de leur part, des sanctions contre l’Iran et une ambassade des USA à Jérusalem, c’est un cadeau pour l’occupant et une gifle pour les victimes de l’occupation. Une bonne raison de fêter la victoire avec des cris de joie en Israël.

D’abord les colons ont gagné, ils ont décidé du sort de l’État et du régime ; ensuite le président des USA Donald Trump a gagné et a donné à Israël la permission de faire tout ce qui lui plaît, et à présent Netanyahou est proclamé grand vainqueur. Ces journées sont celles du succès de sa doctrine et de la victoire pour son Israël. Nous devons l’admettre. Les prophéties qui prédisaient notre ruine, disant que tout cela allait nous exploser à la figure, les remontrances de ceux qui disaient que l’occupation ne durerait pas toujours, qu’Israël ne pouvait pas vivre seulement par l’épée, que l’Iran était très dangereux, toutes se sont tous révélées erronées, pour le moment. Rien n’a encore explosé, la vie par le glaive a payé, la fin de l’occupation paraît maintenant bien lointaine, tout comme la fin du gouvernement de droite.

Ces prévisions déprimantes sont parmi les plus optimistes. L’alternative, c’est la guerre avec l’Iran, le Hezbollah et Hamas, et qui d’autre encore ? Il en est ainsi quand il n’y a pas de réelle alternative, pas d’idées et personne pour diriger la lutte. Tirer sur les manifestants de Gaza et continuer le siège ? Tout le monde est partant. Dénoncer l’accord avec l’Iran et bombarder la Syrie, tout le monde applaudit. Et presque tout le monde fête le transfert de l’ambassade à Jérusalem, y compris la députée de « gauche » qui mendie une invitation.

Demain les USA diront aux Palestiniens qu’ils se moquent désormais de leur sort, qu’aux yeux de l’Amérique ils n’ont aucun droit, que la solution des deux États est morte. À l’Iran, les USA disent : Netanyahou avait raison. L’accord est mauvais et doit être révoqué. Deux beaux cadeaux pour Israël.

Gideon Levy

NdT: *Allusion à une déclaration de Netanyahou en octobre 2015 devant la Knesset. Il avait lancé à l’opposition : «Vous pensez qu’il y a une baguette magique, mais je ne suis pas d’accord. On me demande si nous allons éternellement vivre par l’épée. Oui !». Notre commentaire : « Alors Jésus lui dit: Remets ton épée à sa place; car tous ceux qui prendront l’épée périront par l’épée. » (Matthieu 26:52) et « Tu as œuvré par l’épée et par l’épée tu périras » (Eschyle, Agamemnon, vers 1558).

Original: Life by the Sword Has Paid Off 
Traduit par Jacques Boutard

Imprimer