Par MARC Jean | 9 novembre 2017

Les mensonges déversés par les Etats-Unis pour tromper l’opinion publique sont nombreux ; il serait trop long de les reprendre tous. On se rappellera toujours l’affirmation mensongère proférée par le secrétaire d’Etat américain, Colin Powel, devant le Conseil de sécurité des Nations Unies, le 5 février 2003 (1) concernant les armes de dissuasion massive prétendument détenues par l’Irak. L’opinion n’oubliera pas de sitôt l’image de Colin Powel présentant la fiole supposée contenir de l’anthrax pour justifier la guerre contre l’Irak. Powel accusera bien plus tard la CIA de l’avoir manipulé (2), mais ce mensonge restera à jamais une marque de fabrique des Etats-Unis.

Retour sur les fausses promesses de l’OTAN.

Depuis le chute du « rideau de fer », ou mur de Berlin, et la disparition de l’URSS, on assiste à une extension continue de l’OTAN vers l’Est. La carte ci-dessous (3) en est la preuve la plus éloquente.

Pour les Russes, cette extension continue vers l’Est est vécue comme une trahison et un reniement absolu des engagements pris par les Etats-Unis. Nous mentionnons les Etats-Unis en particulier, car ce sont eux, et eux seuls, les véritables patrons de l’OTAN. Le secrétaire général, souvent un Européen, n’est que le perroquet répétant les ordres du maître. Relisez par exemple les déclarations de l’actuel secrétaire, Jans Stoltenberg, pour en être convaincus.

Il convient de rappeler qu’après la chute du mur de Berlin en 1989, les Russes avaient approuvé la réunification pacifique de l’Allemagne. Ils avaient accepté que la République démocratique allemande (RDA), quitte le Pacte de Varsovie, et même, que la nouvelle Allemagne réunifiée devienne membre de l’OTAN. Le président Mikhaïl Gorbatchev avait rappelé les 340 000 militaires russes stationnées en RDA. Et il demanda en contrepartie que les frontières de l’OTAN ne s’étendent pas à l’Est.

Le 9 février 1990, dans la salle Sainte-Catherine du Kremlin, le secrétaire d’Etat américain James Baker, promit que l’OTAN « n’étendrait pas d’un seul pouce vers l’Est son champ d’influence ». Et peu avant, le 31 janvier, à l’académie évangélique de Tutzing, le ministre allemand des Affaires étrangères, Genscher, avait déclaré dans un discours programmatique : « [..] il n’y aura pas d’extension du territoire otanien vers l’Est, c’est-à-dire vers les frontières de l’Union soviétique.» (4) Mais, comme Gorbatchev était un homme honnête et droit, il pensait que les engagements des dirigeants des Etats-Unis seraient respectés.

Autant en emporte le vent de l’Histoire. En quelques années, ces engagements sont été balayés, et de nombreux Etats de l’ancien Pacte de Varsovie ont rejoint l’OTAN. En 1999, après la RDA, ce seront la Pologne, la Tchéquie la Hongrie ; puis, à un rythme soutenu, en 2004, la Bulgarie, l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Roumanie, la Slovaquie et la Slovénie. Après la désintégration de la Yougoslavie, fomentée en sous mains par les Etats-Unis, ce sera au tour de l’Albanie et de la Croatie. Enfin, tout récemment, en 2017, le Monténégro est aussi tombé dans le giron de l’Otan. A quand le tour de la Serbie ?

Si cette organisation avait comme mission d’empêcher les conflits et les guerres, si ses buts étaient pacifiques, cette extension n’aurait pas lieu d’inquiéter les Russes. Mais l’OTAN est une organisation militaire responsable d’innombrables guerres dans le monde. Dans son livre (5), Daniele Ganser évoque les nombreuses guerres illégales menées par l’OTAN dans le monde.

Nous en rappellerons quelques-unes :

-En 1991, la Yougoslavie se déchire et un conflit oppose les entités croates, serbes et musulmanes. L’OTAN va bombarder la Serbie.

-En 1999, de nouveau la Serbie est bombardée par l’OTAN, sous le prétexte mensonger d’un génocide au Kosovo (6). Il est frappant de constater que cette guerre est conduite sans mandat onusien. Même l’Allemagne participe à cette guerre d’agression pour la première fois depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

-En 2001, ce sera au tour de l’Afghanistan d’être visé par une campagne militaire de l’OTAN, là aussi sans mandat de l’ONU. On notera que cette guerre illégale se poursuit, puisque tout récemment, on a appris que l’OTAN allait renforcer son engagement.

-En 2003, l’Irak est attaqué par deux pays membres de l’OTAN, sans mandat onusien, guerre justifiée par la soi-disant possession d’armes de dissuasion massive par Saddam Hussein(1).

-Le 19 mars 2011, les bombardements de l’OTAN ont commencé à frapper la Libye ; la campagne se poursuivra plusieurs mois, jusqu’à la mort de Mouammar Kadhafi. A noter que la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU n’autorisait pas une telle campagne, mais seulement la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne.

-Enfin, en 2011 la guerre par procuration, conduite par les pays membres de l’OTAN contre la Syrie. [Guerre abondamment commentée sur le site ASI]

Il reste à nous interroger sur l’étrange silence de nos médias sur les mensonges et les engagements non tenus des Etats-Unis et de l’OTAN envers la Russie. Les médias n’évoquent jamais ces questions cruciales, sinon, comble du machiavélisme, pour prétendre qu’une telle promesse n’avait jamais été faite (7). Preuve est ainsi apportée que la plupart de nos médias sont alignés sur les positions des pays de l’OTAN, c’est-à-dire des Etats-Unis (la guerre de Syrie en a été le plus parfait exemple).

S’étonnera-t-on que les Russes ne croient plus aux promesses des Etats-Unis. Gorbatchev, un temps l’icône de la presse occidentale, vite tombé dans l’oubli médiatique, comprit, mais trop tard, qu’il avait affaire à des menteurs invétérés. Quand, après bien d’autres pays, l’Albanie et la Croatie ont rejoint l’OTAN en 2009, Gorbatchev a rappelé les belles promesses jamais tenues.

« Les Américains n’ont pas tenu parole, et les Allemands n’en ont eu cure. Peut-être même se sont-ils frotté les mains, en se félicitant d’avoir vaincu les Russes avec autant de brio » déclara Gorbatchev non sans amertume. Ce comportement, si peu digne de confiance, eut pour résultat « qu’à présent, les Russes ne croient plus aux promesses occidentales » (8).

Par  | 9 novembre 2017

(1) Discours de Colin Powell devant l’ONU – Archive vidéo INA 

Intégralité du discours de Colin Powel

http://www.un.org/press/fr/2003/CS2444.doc.htm

(2) C’était le début d’une guerre dévastatrice qui allait mettre l’Irak à genoux

(3) Carte reprise sur le blog La Paix mondiale menacée d’Ivo Rens, professeur honoraire de l’Université de Genève, président de l’Association de Soutien à Arrêt sur Info (ASASI).

(4) Maria Katharina Wagner: Das grosse Rätsel Genschers angebliches Vesprechen, [La grande énigme autour de la prétendue promesse de Genscher] FAZ,19 avril 2014, cité dans :  Daniele Ganser, Les guerre illégales de l’OTAN, Editions Résistances, page 293. On vous recommande également l’interview de Daniele Ganser sur le thème de l’Otan et la crise ukrainienne: http://www.zeit-fragen.ch/fr/ausgaben/2014/nr-19-1282014/die-verbindung-oel-gas-und-nato-ist-im-ukraine-konflikt-in-reinkultur-zu-beobachten.html

(5) Daniele Ganser, Les guerre illégales de l’OTAN, Editions Demi-Lune, collection Résistances, 2017

(6) Voir les articles publiés sur Arrêts sur infos :

Les Serbes, les oubliés du Kosovo [1/3]

Les Serbes oubliés du Kosovo – Campagne terroriste contre les Serbes [2/3]

Les Serbes oubliés du Kosovo – La Serbie abandonne le Kosovo [3/3]

(7) Le journaliste allemand Ignaz Lozo osa affirmer que « la rupture de promesse n’est qu’une légende' ». « Der Wortbruch ist eine Legende », interview du réalisateur Ignaz Lozo. Son film « Poker autour de la réunification. La Russie a-t-elle été trompée sur la question de l’OTAN ? » fut diffusé le 14 juillet 2015 sur Phoenix TV, cité dans : Daniele Ganser, Les guerre illégales de l’OTAN, page 293. Nos médias ne sont pas en reste ; on ne compte plus les articles favorables à l’OTAN qui tentent de faire croire qu’une telle promesse n’a jamais été faite.

(8) « Russen über den Tisch gezogen »- Gorbatschow kritisiert Nato [Les Russes arnaqués – Gorbatchev critique l’OTAN]. Die Presse, 2 avril 2009, cité dans : Daniele Ganser, Les guerre illégales de l’OTAN page 294

Source: http://arretsurinfo.ch/les-mensonges-des-etats-unis/

Imprimer