hqdefault

Un chef « rebelle » mange le cœur d’un Syrien

Silvia Cattori | Publié le 13 mai 2013 par http://silviacattori.net/spip.php?article4437

Vidéo: Les égorgeurs que la presse occidentale qualifiait  de « révolutionnaires ». Attention : Images très dures

Nos excuses: la vidéo a été retirée par les groupes armés qui l’avaient diffusée

« Comment peut-on arriver à un tel degré de sauvagerie ?!

Comment les journalistes occidentaux qui couvrent la tragédie qui se déroule en Syrie peuvent-ils continuer de qualifier « révolutionnaires, résistants, opposition démocratique, libérateurs » ces égorgeurs, ces dépeceurs, ces pillards, ces génocidaires de l’ASL, Al Nosra et EIIL ?

La vidéo YouTube montre un chef « rebelle » Abou Sakkar (c’est le nom de guerre d’un commandant de la Brigade al-Farouk formée en octobre 2012 par la pseudo « Armée syrienne libre » qui a sévi dans la province de Homs, terrorisé et massacré la population, pris ses quartiers à Bab Amr et dans la petite ville de Qusseir) en train d’arracher puis découper le cœur et le foie d’un Syrien alaouite – la minorité issue du chiisme à laquelle appartient le président Bachar Al-Assad -puis le manger avec plaisir.

De confession sunnite, comme l’écrasante majorité des terroristes qui combattent le gouvernement Assad, Abou Sakka affirme : « Nous jurons devant Dieu que nous mangerons vos cœurs et vos foies, soldats de Bachar le chien. Takbir ! Dieu est Grand. Oh héros de Baba Amr(*), massacrez les Alaouites et découpez leurs cœurs pour les manger ». « Nous les égorgerons tous. »

Ce sont ces barbares assoiffés de sang – armés par le Qatar et l’Arabie Saoudite, soutenus par des ONG humanitaires [1] – que les correspondants de Radio France – Jérôme Bastion et Valérie Crova que j’entends sur France culture au moment où je rédige ce billet – qualifient « rebelles, révolutionnaires ». Ce sont ces monstres que Laurent Fabius, chef de la diplomatie française, a qualifié récemment « résistants » et appelé avec insistance l’Union européenne à les armer davantage !

Nous n’avons pas oublié les scandaleux « reportages » de Sofia Amara, Martine Laroche-Joubert, Christophe Kenck, Marc Chalvron, Romaric Moins, Manon Loizeau, Paul Moreira, Edith Bouvier, et tant d’autres envoyés spéciaux, entrer illégalement en Syrie, au « coeur de la révolution », accompagnés par les groupes violents qu’ils décrivaient comme étant composés de gentils combattants pour la « liberté et la démocratie ».

Ils ne pouvaient ignorer ce que nous savions depuis avril 2011, que l’ « opposition » militaire, qui avait les faveurs de l’Occident, commettait des atrocités et terrorisait la population. Qu’elle n’avait rien à voir avec une opposition politique comme cela était documenté sur les sites anti-système (**).

Raison pour laquelle, révolté par leurs mensonges, pendant qu’ils faisaient le tour des rédactions disant combien les « rebelles » étaient gentils, en février 2012 nous écrivions ceci :

« Comment les « grand reporters de guerre » – Sofia Amara, Martine Laroche-Joubert, Christophe Kenck, Marc de Chalvron, Romaric Moins, Manon Loizeau, Paul Moreira, Edith Bouvier, entrés en Syrie illégalement, accompagnés par les combattants de la pseudo « armée syrienne libre » (ASL), pour se rendre à Baba Amr, un quartier de Homs qu’ils ont occupé par la force – ont-ils pu légitimer l’action de ces « gangs » qui depuis le début des troubles en Syrie (*) se livrent à des atrocités contre la population ?»

Silvia Cattori | Publié le 13 mai 2013 par http://silviacattori.net/spip.php?article4437

[1http://www.silviacattori.net/article4300.html

(**) http://www.silviacattori.net/article3224.html
http://www.silviacattori.net/article3000.html
http://www.silviacattori.net/article2966.html
http://www.silviacattori.net/article2787.html
http://www.silviacattori.net/article3224.html
http://www.silviacattori.net/article3018.html

Source : https://arretsurinfo.ch/video-un-terroriste-de-lasl-mange-le-coeur-dun-syrien-reprise/

 

Imprimer