Paris, 23 août 2018 | 
Par Jean Bricmont

S’émouvoir de la pratique de la torture en Syrie tout en appelant à la guerre au nom des droits de l’homme : Jean Bricmont analyse une idéologie pleine de paradoxe qui s’est peu à peu imposée en France, dans les médias comme en politique.

Libération a publié le 12 août dernier un nouveau dossier choc sur les tortures en Syrie, juste au moment où l’armée syrienne s’apprête à reconquérir le dernier bastion des mains des djihadistes à Idlib.

Libération me fait penser à ces soldats allemands combattant dans les rues de Berlin en avril 1945. Même quand la bataille est perdue (ici, il s’agit de la bataille pour la destruction la Syrie), ils continuent le combat.

La pratique des tortures, illustrées par des dessins, reste à vérifier. Pourtant, il n’y a aucun doute de l’existence d’horribles tortures dans les prisons syriennes.

Lire l’article entier ici Russia Today francais

Imprimer