C’est si rare qu’un fixeur en vienne un jour à s’exprimer sans biais, sur ce dont il a été témoin. Dans toute guerre les « fixeurs » sont au départ de la manipulation des informations propagées par les soit disant « grand reporters de guerre ». Cela fait du bien de savoir que ce n’est pas le cas ici. ASI


Charles d’Anjou est un des Français qui en sait le plus sur la guerre dans le Donbass depuis le terrain, mais qu’on n’a jamais vu à la télévision. C’est un fixeur/interprète qui a passé 4 mois à Donetsk et Marioupol, il y était même deux semaines avant le déclenchement de la guerre.

Il a travaillé pour TF1 sur place sans revenir en France pendant ces 4 mois. Avec TF1 ils ont notamment interviewé le président de la République auto-proclamée de Donetsk mais également le ministre des affaires étrangers de Poutine, Sergei Lavrov. On l’a convaincu de venir chez Livre Noir tout nous raconter. Un récit fait avec les tripes qui vous permettra de comprendre ce que c’est là-bas.

Loin de ce qu’on peut simplement voir à la télévision. Avec toute sa part de complexité, de danger, et parfois d’ombre. Un récit qui vous parle de ses rencontres avec la population, des bombardements, et des autorités russes.

 

On peut acheter son livre, « Marioupol, sur les routes de l’enfer » : https://www.amazon.fr/Marioupol-route…

Source: Livre Noir

Imprimer