Réponse à un Pasteur ami d’Occident


Très cher ami,

Je vous remercie du fond du cœur, pour votre dernière lettre non datée.

Vous le dirais-je?  Elle m’a tout simplement ébloui.  J’aurais voulu qu’elle fût écrite, mise à part la toute première phrase, par un tout autre que vous, simple serviteur de Jésus comme moi!

Mais, en prêtre de Jésus-Christ, je ne vous cache pas que ce ʺtout autreʺ, j’aurais voulu qu’il fût le Pape François lui-même!

En effet, jamais depuis 50 ans que je m’épuise à écrire aux soi-disants ʺResponsablesʺ, tant politiques qu’ecclésiastiques, d’Occident, je n’avais reçu un aveu d’une vérité évangélique aussi crue!

Je sais que je vous étonne.  Mais, vu que personne n’est bon jugeren sa propre cause, j e me permets, sans votre autorisation, de soumettre votre texte aux lecteurs habituels de mes lettres ouvertes.  Cependant, n’ayez aucune crainte : rien ne laissera filtrer votre identité.

Voici donc votre lettre :

« Très cher Père Elias,

Quel soulagement de vous savoir en meilleure santé!

Vous avez raison, la paix du Christ est notre chemin et notre but personnel, le but de nos communautés et Églises.  Pour vivre dans la paix du Christ, il nous faut repenser nos attitudes de fond en comble.  Jusqu’à ce jour, et depuis des siècles, nous avons confondu civilisation et organisation de la société, avec les intérêts de l’Europe et l’exploitation du monde entier au seul profit des pays européens.  L’Évangile a été tordu pour justifier le colonialisme, l’impérialisme, le racisme, l’esclavagisme, le mépris de l’autre, une économie dépendante de l’industrie des armements.  La sécularisation du monde entier et le postmodernisme se sont répandus partout à partir de l’Europe.  Nous sommes en pleine dérive populiste et autoritaire.

Il va falloir un miracle pour que ça change.  La foi est ce miracle.  Les Saints Apôtres étaient une toute petite poignée de gens de rien.  Quand Dieu s’est incarné et révélé, Il est devenu un petit Juif de province sans statut social, finissant ses jours cloué sur une croix d’esclave.  C’est ainsi que Dieu a accompli le salut de toute la création.  Nous n’avons donc pas à nous plaindre des moyens à notre disposition.  Le Christ n’a pas fait de coups d’éclat, n’a pas manipulé la politique, n’a pas accepté les méthodes suggérées par le diable lors de la tentation au désert.  L’Église du Christ n’a donc que faire de ces méthodes.  Et les scandales qui ternissent l’Église ne datent pas d’aujourd’hui : c’est le Grand-Prêtre de Jérusalem qui a planifié la Passion du Sauveur.  Il n’y a pas à nous scandaliser, mais à communier au Corps et au Sang du Crucifié, et à accepter les conséquences de nos communions.  Il me semble qu’une des premières conséquences de nos communions, est de nous repentir du triomphalisme de nos Églises, l’une envers l’autre, puis de trouver une convivialité avec les communautés musulmanes, ce qui va demander quelques miracles aussi.  Il nous faudra, à nous-mêmes Occidentaux, nous mettre à l’école d’autres cultures, et ce sera bien ardu.

Je compte donc sur vos prières et sur vos conseils.

En Christ, …»

Très cher ami,

Votre lettre se passe de tout commentaire.  Cependant, vous sollicitez mes prières, tout comme je sollicite les vôtres.  Le Seigneur Jésus, qui a tissé notre amitié, saura y pourvoir au mieux!

Quant à ce que vous appelez mes ʺconseilsʺ, laissez-moi les traduire par les quelques suggestions, que m’ont dictées vos réflexions…

Oui, c’est la paix du Christ seule, qui est censée être le but de tout chrétien et de Toute l’Église!

C’est pourquoi, toutes les Églises sans aucune exception, le Vatican en tête, sont acculées, aujourd’hui plus que jamais, à repenser radicalement, leurs relations avec le Christ, en fonction du Christ Seul!

Eh oui, l’Évangile, tout l’Évangile, a été bel et bien ʺtorduʺ, et de la pire des façons, surtout depuis l’irruption de l’Empereur Constantin, en 313, dans l’histoire du Christianisme, … jusqu’à nos jours, en ce mois de Mars 2021!

En effet, laissez-moi vous avouer sans détour, que pour moi, cette malheureuse période constantinienne, a été rien moins que le départ de la chute ininterrompue de TOUTE l’Église, dans la troisième tentation diabolique, que le Christ avait si catégoriquement rejetée, tout au début de sa mission sur Terre.

Très cher ami,

Pour terminer, permettez-moi de vous rappeler la parole de Marthe à Marie, en leur maison de Béthanie, après la mort de leur frère Lazare :

« Le Maître est là!  Il vous appelle! »

Eh oui, vous attendez des miracles!  Ah, combien il nous en faut!

« Le Maître est là! »  Il nous appelle!

En toute foi et amitié.


Pr. Elias ZAHLAOUI

Damas, ce 24 Mars 2021

Imprimer