Jean Bricmont a été, comme d’autres intellectuels et militants calomnié lors d’un article intitulé “Les soutiens bruns à Assad” paru dans le numéro du 8 août de Charlie Hebdo. Il répond aux accusations fallacieuses dont il fait l’objet et déconstruit l’idéologie qui se trouve derrière Charlie Hebdo ainsi que la “gauche” autoproclamée en général.

Les Antifas : nouvelle inquisition

La vidéo ci-dessous* a été tournée en 2012 suite à la mise en cause de Jean Bricmont par Charlie Hebdo.

Suite à ses engagements pour la paix, pour la souveraineté nationale et contre l’ingérence en Syrie, il est catalogué de Rouge-Brun par la bien-pensance de gauche.

Il explique le sens de la fatwa lancée contre lui par cette extrême gauche moralisatrice. Cette dernière sert ainsi les intérêts qu’elle est censée défendre. Elle abandonne à des trans-courants dont certains se réclament d’extrême droite, les marqueurs traditionnels de la gauche radicale que sont: la souveraineté nationale, la paix, le respect du droit international (La charte de l’ONU: le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes), la défense des opprimés en combattant le Libre-échange, etc …

Il nous fait remarquer incidemment que depuis 2003, où on a assisté à de grands rassemblements pour la paix et contre la guerre en Irak, il n’y a plus d’appels de cette gauche morale & (qui se réfugie dans le sociétal), pour refuser la guerre. Aucune grande manifestation n’a été organisée pour éviter la guerre en Libye, pour éviter la guerre en Syrie, pour éviter la guerre en Ukraine… Au contraire les quelques ceux qui se mobilisent malgré tout, sont catalogués Rouge-Bruns sans aucune autre forme de procès et sont ainsi mis au banc de la réflexion et du débat d’idées. L’extrême gauche verrouille encore plus le débat.

Les Antifas sont sortis du bois. Ornella Guyet alias Marie-France Boutouleau est clairement identifiée. Les sites spécialisés dans cette chasse aux sorcières sont identifiés également: Indymedia Paris et Rue 89 par exemple.

Charlie Hebdo a intégré la horde des chiens de garde depuis la prise de pouvoir de Philippe Val. Le dessinateur Siné fut démissionné par ce triste personnage sous le fallacieux prétexte d’antisémitisme, mot clef qui vaut “lettre de cachet”.

En conclusion. Avec la crise économique et les menaces contre la paix, l’extrême gauche a un boulevard devant elle. Elle devrait permettre aux opprimés de se faire entendre. Mais en abandonnant les fondamentaux de la pensée progressiste que sont : “La Liberté d’expression” et ” la souveraineté nationale”, elle ouvre un boulevard à l’extrême droite.

Faut-il en déduire, comme le fait Jean Bricmont, que la gauche et la droite ne sont plus représentatifs du paysage politique français aujourd’hui? Car personne parmi eux ne remet réellement en question le néolibéralisme et le capitalisme du désastre. C’est à vous d’y répondre. Il vous faut construire votre propre opinion sur ce sujet crucial s’il en est.

Lucien Pons |  

* Vidéo | Interview de Jean Bricmont | Eté 2012

Source: http://blogs.mediapart.fr/blog/lucien-pons/210115/les-antifas-nouvelle-inquisition-jean-bricmont-repond-charlie-hebdo-cest-lextreme-gauche-de-lextrem