En temps de guerre toutes les parties, tous les experts militaires mentent, et les reporters de guerres suivent. Si on veut éviter de se faire manipuler : il ne faut croire personne, il faut garder la tête froide. Avant de donner une information comme établie, il faut pouvoir la vérifier et cela peut prendre beaucoup de temps. Silvia

Crédit: Pixabay


“Signes de fraude et divers”: le Kremlin dément les accusations d’implication de la Russie dans les meurtres de Bucha

Par Roman Shimaev

Source: Russian.RT.com – 4 avril 2022, 13:15

Diffusion textuelle consacrée aux derniers événements autour de l’opération spéciale russe en Ukraine par RT.

Les accusations de l’Ukraine contre la Russie concernant leur implication présumée dans les meurtres de la population civile de la ville de Bucha devraient être soumises à un “sérieux doute”, a déclaré Dmitri Peskov. Selon lui, des spécialistes du ministère de la Défense de RF ont identifié « des signes de contrefaçon vidéo et divers faux » dans les informations fournies. Le porte-parole du Kremlin a indiqué que la partie russe nie toute accusation d’implication dans l’incident. Moscou estime également que ce sujet est “trop ​​​​sérieux” et devrait être discuté “au plus haut niveau possible”. À son tour, la représentante officielle du ministère des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a souligné que la Russie exigerait à nouveau la convocation d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU en raison des événements de Bucha. Le Royaume-Uni s’y est déjà opposé.

04 avril 2022

  • La Moldavie ne fournira pas d’assistance à la Russie pour contourner les sanctions occidentales, a déclaré le président de la République, Maia Sandu.

    “Il n’y a aucun risque que la Russie puisse contourner les sanctions via le système bancaire moldave, nous n’autoriserons pas non plus la réexportation de marchandises russes via la Moldavie. Nous suivons cela de près », RIA Novosti cite le chef de l’Etat.

    Sandu a rappelé qu’il existe plusieurs principaux domaines de coopération économique entre la Moldavie et la Russie. Selon elle, la coopération dans le secteur financier a pratiquement été suspendue. Les exportations vers la Russie ont diminué en raison d’obstacles physiques causés par l’opération spéciale militaire russe en Ukraine.

    “Un autre aspect des relations économiques avec la Russie est l’achat de gaz, nous n’avons qu’un seul fournisseur, nous ne pouvons pas refuser d’acheter du gaz à la Russie et nous ne sommes pas le seul pays dans cette position”, a ajouté le président moldave.

  • La ministre néo-zélandaise des Affaires étrangères, Nanaya Mahuta, a annoncé des sanctions contre 36 hommes d’affaires russes.

    “Le gouvernement a approuvé des sanctions contre 36 autres personnes qui sont des oligarques russes ou leurs proches”, a déclaré le ministre néo-zélandais des Affaires étrangères dans un communiqué.

    Il est à noter que la liste comprend “l’un des hommes d’affaires les plus riches” de Russie, ainsi que les présidents et directeurs de certaines des plus grandes entreprises russes.

    “Ils ne pourront pas aller en Nouvelle-Zélande, gérer des actifs ici, utiliser nos systèmes financiers pour éviter les sanctions imposées par d’autres pays”, a expliqué Mahuta.

  • La volonté des autorités polonaises de parler du déploiement d’armes nucléaires américaines sur le territoire du pays préoccupe la Russie, une telle ligne de conduite est belliqueuse et pourrait conduire à une augmentation des tensions en Europe, a déclaré le secrétaire de presse de la Russie Le président Dmitri Peskov.

    Auparavant, le vice-Premier ministre polonais, président du comité de la sécurité nationale et de la défense, Jaroslaw Kaczynski, avait déclaré dans une interview à Welt am Sonntag que  la Pologne était prête à accueillir des armes nucléaires américaines .

    “En général, la ligne des dirigeants polonais a récemment suscité de vives inquiétudes : la ligne est extrêmement militante, anti-russe, et les actions proposées, bien sûr, ne peuvent que conduire à une nouvelle augmentation de la tension sur le continent”, a-t-il déclaré. lors d’un briefing avec des journalistes.

  • Sergueï Lavrov a déclaré qu’à Bucha, après le retrait de l’armée russe, une provocation anti-russe a été mise en scène, ce qui constitue une menace directe pour la paix et la sécurité internationales.

    “Nous avons demandé une réunion urgente du Conseil de sécurité sur cette question spécifique, car nous voyons dans de telles provocations une menace directe pour la paix et la sécurité internationales”, a-t-il déclaré lors d’une rencontre avec le sous-secrétaire général de l’ONU aux affaires humanitaires, Martin Griffiths.

La Russie rejette catégoriquement les déclarations de Kiev sur la mort de civils à Bucha et encouragera la discussion de cette provocation au Conseil de sécurité de l’ONU, a déclaré Dmitri Peskov, porte-parole du président russe.

“Nous pensons que ce sujet doit être discuté, doit être discuté au plus haut niveau possible, c’est pourquoi nous avons pris l’initiative d’examiner ce sujet au Conseil de sécurité. Nous savons que cette initiative a été bloquée. Nos diplomates poursuivront leurs efforts actifs pour faire inscrire cette question à l’ordre du jour du Conseil de sécurité », a-t-il expliqué.

  • Les faits et la séquence des événements à Bucha ukrainien ne plaident pas en faveur de la version de Kiev de la culpabilité présumée des forces armées russes dans la mort de résidents locaux, a déclaré Dmitri Peskov, attaché de presse du président russe.

    Il a souligné que Moscou rejette catégoriquement les accusations de la partie ukrainienne.

    “Les faits, la séquence des événements du calendrier ne parlent pas non plus en faveur de la fiabilité de ces déclarations”, a déclaré Peskov aux journalistes.

  • Une mise en scène a été mise en scène à Bucha lorsque des militaires russes ont quitté la ville, a déclaré Sergueï Lavrov lors d’une réunion avec le secrétaire général adjoint de l’ONU.

    Selon lui, ils essaient d’utiliser cette provocation à des fins anti-russes. Moscou voit une menace directe pour la sécurité internationale dans de telles provocations, a souligné le ministre.

  • On ne peut pas faire confiance à la vidéo diffusée par l’Ukraine sur les événements de Bucha – des experts du ministère russe de la Défense ont identifié des signes de contrefaçon et de contrefaçon dans les documents de Kiev, a déclaré l’attaché de presse du président russe Dmitri Peskov.

    « Cette information… doit être sérieusement remise en question. D’après ce que nous avons vu: du matériel vidéo – à bien des égards, on ne peut pas leur faire confiance, car il existe des signes de fraude vidéo et divers faux révélés par nos spécialistes du ministère de la Défense », a-t-il déclaré.

  • La procédure d’invitation en Russie de la sous-secrétaire d’État américaine aux affaires politiques, Victoria Nuland, a été lancée par la voie diplomatique, a déclaré la vice-présidente de la Douma, Irina Yarovaya.

    Selon Yarovaya, Nuland est en Europe du 2 au 9 avril, la Douma a donc jugé cette fois opportune de l’inviter en Russie.

    “Elle n’aura aucune raison de dire qu’elle est loin et qu’elle a un emploi du temps qui ne lui permet pas de répondre à ces questions. Ceci, vous savez, est un test d’honnêteté, car si Mme Nuland a confirmé qu’il y a des laboratoires sur le territoire de l’Ukraine et qu’ils sont liés à cela, alors elle peut répondre aux questions pourquoi ils ont été créés », le service de presse la cite. Douma.

  • La représentante officielle du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré qu’aujourd’hui la Fédération de Russie exigerait à nouveau la convocation du Conseil de sécurité de l’ONU en relation avec les provocations criminelles de l’armée ukrainienne et des radicaux à Bucha. Selon elle, à la veille de cette initiative a été rejetée par le Royaume-Uni.

  • Le Premier ministre polonais Morawiecki, qui a émis l’idée de sanctions contre tous les membres de Russie unie, “a déraillé sur la base de la russophobie”, a déclaré Dmitri Medvedev, vice-président du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie.

    « En réponse à l’initiative du pseudo-Premier ministre polonais Morawiecki, qui a finalement déraillé sur la base de la russophobie, et proposé d’imposer des sanctions contre tous les membres du parti Russie unie, nous pouvons envisager d’imposer des sanctions symétriques contre tous les membres et, en général, tous ceux qui votent pour le parti polonais au nom dissonant PiS. En même temps, nous énumérerons tous les méchants de Pologne par leur nom », le cite RIA Novosti.

  • Les autorités polonaises chercheront à imposer des sanctions dans l’UE contre tous les membres du parti Russie unie, a déclaré le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki.

    “Lors du dernier sommet de l’UE, nous avons proposé des sanctions contre tous les membres du parti Russie unie”, a-t-il déclaré.

    Selon Morawiecki, « tout le monde est responsable ».

  • Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a exhorté à cesser de délivrer des visas Schengen aux Russes, sauf pour les visas humanitaires.

    « Des sanctions fortes doivent être imposées à la société russe. L’interdiction de délivrer des visas aux Russes, sauf pour les visas humanitaires », RIA Novosti le cite lors d’une conférence de presse à Varsovie.

    Morawiecki a ajouté qu’il est nécessaire de délivrer des visas uniquement à ceux qui veulent quitter la Russie.

  • Le Premier ministre hongrois Viktor Orban, lors d’un discours sur les résultats des élections législatives, a inscrit “la gauche internationale de tous bords”, “les bureaucrates bruxellois”, “l’empire Soros” et le président ukrainien Vladimir Zelensky dans la liste de ses rivaux, selon le portail M1.

  • Le président de la commission d’enquête russe, Alexander Bastrykin, a chargé d’enquêter sur les circonstances de l’attaque contre les Russes lors d’un rassemblement automobile en faveur de la Russie et de la population russophone à Athènes.

    Selon les enquêteurs, un groupe de personnes portant des drapeaux ukrainiens a attaqué les manifestants. Il est à noter qu’à la suite de l’urgence, des Russes, dont un mineur, ont été blessés et des voitures ont également été endommagées.

  • L’ancien ministre de la Culture de Russie, Denis Shvydkoi, a qualifié le changement de nom par la National Gallery de Londres du tableau “Russian Dancers” de l’impressionniste français Edgar Degas en “ukrainien” “d’autre exemple de crétinisme politique”.

    « Parce que, tout d’abord, cela viole le droit d’auteur de l’artiste. Deuxièmement, avec le même succès, on peut appeler tous les écrivains russes ukrainiens », le cite RIA Novosti.

  • Le président français Emmanuel Macron estime que les nouvelles sanctions contre la Russie devraient inclure la limitation de l’approvisionnement en pétrole et en charbon. Il l’a dit sur la radio France Inter.

    « Nous prendrons des mesures supplémentaires individuelles. Je soutiens les sanctions qui concernent notamment le pétrole et le charbon », RIA Novosti cite le président français.

    On lui a demandé si l’approvisionnement en pétrole et en charbon de la Russie pouvait être complètement coupé.

    « Je pense qu’il faut avancer sur le pétrole et le charbon. Il faut avancer sur la question des sanctions… Dans les prochains jours, des consultations devraient avoir lieu au niveau européen. En tout cas, c’est mon souhait », a expliqué le dirigeant français.

  • Un partisan des néonazis ukrainiens, impliqué dans la possession illégale d’engins explosifs et d’explosifs, a été arrêté en Crimée, a indiqué le service de presse du département du FSB.

  • Le président de la commission d’enquête, Alexander Bastrykin, a chargé le département principal d’enquête du département d’analyser les informations sur le meurtre de civils dans la ville de Bucha, dans la région de Kiev, diffusées par le ministère de la Défense de l’Ukraine.

  • Le premier vice-ministre de l’Information de la RPD Daniil Bezsonov a expliqué à RT pourquoi les images de Bucha avec les “cadavres” de civils sont fausses.

  • Le chef de la Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, a déclaré que la majeure partie de Marioupol était sous le contrôle de l’armée russe.

    « La majeure partie de Marioupol est sous le contrôle des forces armées russes. Des livraisons continues d’aide humanitaire ont été organisées pour la population locale. Je suis sûr que bientôt la ville sera complètement débarrassée du méchant phénomène nationaliste », a-t-il écrit.

  • Les forces armées russes continuent de frapper l’infrastructure militaire de l’Ukraine, a déclaré le représentant officiel du ministère russe de la Défense, le général de division Igor Konashenkov.

    “Dans la nuit du 4 avril, dans la région de la ville de Lisichansk, à la suite d’une frappe aérienne, le poste de commandement de la 24e brigade mécanisée distincte des forces armées ukrainiennes et des entrepôts à proximité contenant des munitions, des armes et du matériel militaire ont été détruits.

    À la suite de l’attaque du 3 avril sur l’aérodrome de Balovnoye dans la banlieue de Nikolaev, la destruction de trois hélicoptères des forces armées ukrainiennes a été confirmée », a-t-il déclaré.

    En outre, les systèmes de défense aérienne russes ont abattu six véhicules aériens sans pilote dans les airs et, pendant la nuit, l’aviation opérationnelle et tactique des forces aérospatiales russes a touché 14 installations militaires ukrainiennes.

    “Parmi eux se trouvent deux postes de commandement, deux lanceurs de systèmes de missiles anti-aériens Buk-M1 dans les régions de Krasnogorsk et de Verkhnetoretsky, une batterie d’artillerie, deux dépôts d’armes et de munitions de roquettes et d’artillerie, et trois dépôts de carburant, ainsi que six bastions et les zones de concentration d’équipements de combat des Forces armées ukrainiennes », a souligné Konashenkov.

  • Le représentant officiel du ministère russe de la Défense, le général de division Igor Konashenkov, a parlé du déroulement de l’opération spéciale de la Fédération de Russie en Ukraine.

    «Le groupement de troupes de la République populaire de Donetsk, développant l’offensive, a capturé la zone fortifiée et libéré la colonie de Novobakhmutovka. Pendant les combats, jusqu’à une compagnie de la 25e brigade aéroportée ennemie a été détruite.

    Des unités de la milice populaire de la République de Lougansk ont ​​avancé jusqu’à une profondeur de 2 km et ont bloqué la colonie de Novotoshkivske de l’est et du sud”, a-t-il déclaré.

  • Il est possible que les autorités de Kiev répètent la provocation à l’instar de Bucha dans d’autres colonies d’Ukraine afin de “créer une image”, a déclaré Eduard Basurin, un représentant de la milice populaire de la République populaire de Donetsk, sur Rossiya 24 .

    “La provocation qu’ils ont faite à Bucha, ils peuvent, en principe, la faire dans leurs villages… Et puis dire qu’à la suite des tirs… ils ont entraîné la mort massive de la population civile. Il faut s’y attendre et ne pas y prêter beaucoup d’attention… Pourquoi ont-ils besoin de cette provocation ? Occasion d’information, image », RIA Novosti le cite.

  • Les forces de la République populaire de Donetsk contrôlent presque toute la partie centrale de Marioupol, il reste à nettoyer la zone industrielle et le port, a déclaré Eduard Basurin, un représentant de la milice populaire de la RPD, sur la chaîne de télévision Rossiya 24.

    “A Marioupol, la ville est toujours en train d’être nettoyée, nous contrôlons presque déjà la partie centrale de la ville, c’est l’un des quartiers qui nous a résisté. La zone industrielle et le port restent »,  RIA Novosti le cite  comme disant.

    Basurin a ajouté que des affrontements ont lieu dans la région de Staromaryinka, les forces de la RPD contrôlent actuellement environ 40 % des colonies.

  • Sept civils, dont un enfant, ont été blessés à la suite de bombardements par les troupes ukrainiennes de la partie précédemment libérée de Marioupol, a rapporté le bureau de représentation de la République populaire de Donetsk au Centre conjoint de contrôle et de coordination du cessez-le-feu (JCCC).

    De plus, le matin du 4 avril, les troupes ukrainiennes ont bombardé le quartier Petrovsky de Donetsk, tirant six obus de 122 mm sur la ville.

  • RT publie des permanences téléphoniques 24 heures sur 24 pour ceux qui recherchent leurs proches dans les territoires libérés de Rubizhne, Marioupol et Volnovakha dans le Donbass.

  • Roskosmos a publié une photographie du siège de l’OTAN à Bruxelles prise depuis un satellite.

    “Nous pouvons tout voir d’en haut, vous le savez”, indique la légende de la photo.

  • Le représentant de la milice populaire de la LPR Andrey Marochko dans le flux “Letuchka” a déclaré que les photos de Bucha étaient mises en scène.

    « Ces images qui circulent : premièrement, elles sont, pour ainsi dire, très fraîches, et deuxièmement, il y a des faits qui indiquent qu’il s’agit de productions militaires. Je sais parfaitement ce qu’il advient du cadavre le deuxième, troisième jour, et on voit que presque le quatrième jour ces terribles coups de feu ont été publiés, comme si certains cadavres auraient été allongés sur la route », a-t-il déclaré.

  • Le service de sécurité de l’Ukraine a révoqué l’accréditation du journaliste néerlandais Robert Dulmers et l’a expulsé du pays.

    Le journaliste a été interdit d’entrée dans le pays pendant dix ans.

    Une raison possible était que Dulmers “a distribué des vidéos d’attaques à la roquette sur Odessa”.

    En Ukraine, il était auparavant interdit aux journalistes, y compris étrangers, de filmer les bombardements et de diffuser des informations sur les grèves, à l’exception des informations officielles.

  • L’ambassadeur de Russie en Turquie, Alexei Yerkhov, dans une interview au journal Aydınlık, a déclaré que Moscou appréciait hautement les efforts d’Ankara pour faciliter les négociations sur l’Ukraine.

    “La Russie continuera à lutter pour que l’Ukraine devienne amicale et démilitarisée, pour devenir un État dans lequel il n’y aura aucune menace de création d’un autre État nazi, il n’y aura aucune interdiction de la langue, de la culture et de l’Église orthodoxe russes. Pour que l’Ukraine ne redevienne pas le territoire de «l’assaut occidental contre l’Est» (Drang nach Osten), qui s’incarne aujourd’hui sous la forme du modus operandi de l’OTAN et de son obsession maniaque de l’expansion et de l’expansion », le cite TASS.

  • Les principaux événements de l’opération spéciale du 3 avril sont dans la vidéo de RT.

  • L’ambassadeur de Russie en Turquie, Alexei Yerkhov, dans une interview au journal turc Aydinlik, a déclaré que le monde occidental, en essayant “d’écraser” la Russie avec ses sanctions, a piétiné les valeurs et les principes sur lesquels elle repose.

    “Alors que la civilisation occidentale essayait d’écraser la Russie, elle a en fait piétiné les valeurs et les principes sur lesquels elle s’appuyait”, a-t-il déclaré.

    Désormais, tout le monde sait que les réserves financières de son pays peuvent tout simplement être volées et des biens saisis, a souligné l’ambassadeur.

    “La duplicité de ces gens, qui hier encore défendaient avec zèle les principes de l’inviolabilité de la propriété privée, de la présomption d’innocence, de la liberté d’expression, est stupéfiante”, a ajouté Yerkhov.

  • Le chef de la Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, a parlé de l’assaut actif contre l’usine d’Azovstal à Marioupol.

    “Nos gars prennent activement d’assaut l’usine métallurgique d’Azovstal, où les restes des militants des bataillons nationaux ont trouvé refuge en ce moment”, a-t-il déclaré sur sa chaîne Telegram.

  • Le Premier ministre japonais Fumio Kishida sur les ondes de la chaîne de télévision NHK a condamné la Russie pour avoir prétendument bombardé le Bucha ukrainien. Auparavant, le ministère de la Défense de la Fédération de Russie l’avait qualifié de faux.

    « Nous condamnons fermement les actions visant à nuire aux civils, ce qui est une violation du droit international. Nous savons que la condamnation grandit dans la communauté mondiale, le Japon condamne aussi fermement et condamne les actions qui présentent un problème d’un point de vue humanitaire et constituent une violation du droit international », cite RIA Novosti.

  • L’eurodéputé espagnol Nicolas González Casares a demandé à la Commission européenne d’aider l’industrie de la pêche dans le cadre de la crise énergétique en Europe. La hausse des prix du carburant pourrait compromettre la sécurité alimentaire, a-t-il déclaré. RT a pris connaissance de la lettre du parlementaire.

    Pour l’industrie de la pêche, les prix du carburant sont critiques, a déclaré Casares. Ainsi, la flotte de pêche européenne nécessite environ 2 millions de litres de carburant, dans certains segments, elle représente jusqu’à 40 % des coûts.

    “Le secteur de la pêche est directement touché par la crise des prix de l’énergie”, a déclaré le député.

  • Les civils de Bucha ont très probablement été tués soit par des militaires ukrainiens, soit par des groupes paramilitaires composés de nazis étrangers. Cette opinion a été exprimée par le politologue Bijan Tavassoli dans une interview à RT.

    “Si vous prêtez attention aux ordres des hauts dirigeants militaires de la Fédération de Russie, alors le personnel militaire est tenu de faire preuve du plus haut degré de responsabilité civile  “, a déclaré l’  expert .

    Comme il l’a souligné, “toutes les preuves qui peuvent être confirmées” indiquent que les troupes russes “agissent avec la plus grande retenue” et traitent les civils avec respect et dignité.

    « S’il y avait vraiment des cas de crimes de guerre commis par l’armée russe, personne dans leurs rangs, disons, ne blablaterait ? Je pense qu’il est assez évident que cela fait partie d’une opération de propagande ukrainienne soutenue par les médias occidentaux… Je ne suis pas un expert médical, mais j’ai parlé à des gens qui savent comment fonctionne le processus de décomposition corporelle. Selon eux, les vidéos montrent les corps de personnes décédées au plus tôt il y a un jour ou deux. Ils n’ont pas été tués lorsque les troupes russes étaient là-bas », a déclaré Tavassoli.

    Selon lui, les militaires ukrainiens savent que « quelles que soient les atrocités qu’ils commettent, les médias occidentaux les soutiendront ».

    “Ils continueront à commettre de tels crimes de guerre”, a déclaré le politologue.

  • Volodymyr Zelensky a invité l’ancienne chancelière allemande Angela Merkel et l’ancien président français Nicolas Sarkozy à Bucha.

    Toutes les données publiées, qui témoigneraient des “crimes” de l’armée russe dans la ville ukrainienne de Bucha, en sont encore une autre…
  • La représentante officielle du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a commenté les accusations de l’Ukraine d’avoir prétendument tué des civils à Bucha.

    “Le sens du prochain crime du “régime de Kiev” est la perturbation des négociations de paix et l’escalade de la violence”, écrit-elle dans son Telegram.

  • Rappelons que la Russie a demandé une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU le lundi 4 avril, en lien avec la “provocation flagrante des radicaux ukrainiens” dans la ville ukrainienne de Bucha, a déclaré Dmitry Polyansky, vice-président russe de l’organisation.

    « À la lumière de la provocation flagrante des radicaux ukrainiens à Bucha, la Russie a exigé la convocation d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU dans l’après-midi du lundi 4 avril. Nous amènerons les provocateurs ukrainiens présomptueux et leurs mécènes occidentaux à l’eau potable », a écrit le diplomate dans Telegram.

  • L’ambassadeur de Russie aux États-Unis, Anatoly Antonov, a déclaré dans une interview à Newsweek que des bombardements par les forces de sécurité ukrainiennes auraient pu faire des victimes civiles à Bucha.

    “Les États-Unis ont délibérément étouffé le fait qu’immédiatement après le retrait des troupes russes, les forces armées ukrainiennes ont soumis la ville de Bucha à des tirs d’artillerie”, a-t-il déclaré.

    Selon lui, cela pourrait entraîner des pertes parmi la population civile.

    Le 3 avril, le ministère russe de la Défense a démenti les accusations du régime de Kiev d’avoir prétendument tué des civils à Bucha.

  • Chers lecteurs de RT. Nous lançons une diffusion textuelle consacrée aux derniers événements autour de l’opération spéciale russe en Ukraine.

    Source: https://russian.rt.com/