« Le Père Elias est un homme calme et pondéré, mais cela ne l’empêche pas d’être exaspéré par les mensonges répétés, sur la situation au Moyen-Orient et en Syrie en premier lieu. Par ses lettres aux Chefs d’Etats, aux Souverains Pontifs et aux évêques du monde, ainsi que par ses nombreux écrits, il a rappelé l’implacable vérité: la Syrie est attaquée par des hordes barbares islamistes, soutenues ouvertement ou indirectement, par les puissances occidentales, la Turquie voisine et les monarchies du Golfe, qui veulent renverser un gouvernement légal, laïc, qui refuse de se soumettre à leur idéologie ».

[Préface du Colonel Alain Corvez pour l’ouvrage « Guerre et Paix en Syrie » du Père Elias Zahlaoui, Edition 2019]

Contrairement à ce que la presse officielle a raconté il n’y a jamais eu de rebelles « modérés » en Syrie


Père Elias Zahlaoui
Damas, 2 Novembre 2020

Source: Arretsurinfo.ch

Monsieur le Président,

Dans le désarroi où vous vous débattez, et où, avec vos deux « géniaux » prédécesseurs, vous avez plongé toute la France, et peut-être bientôt, toute l’Europe, permettez à un vieux prêtre arabe catholique de Syrie, de vous faire part de quelques propos tout simples, mais, hélas, « politiquement incorrects » !

En Président de la République Française, vous vous indignez devant l’assassinat d’un ou de plusieurs français. Les Parlementaires français, à leur tour, protestent un moment, debout, en silence. Et l’Église de France de sonner le glas en tous ses clochers.

C’est donc tous ensemble, les Trois Corps Représentatifs de la France, qui se dressent et s’indignent, face au monde !

Il le fallait. Tout assassinat, quel qu’il soit, où qu’il soit, et pour quelque motif que ce soit, est à condamner d’une façon absolue. Avec vous tous, je déclare que tout être humain est SACRÉ ! Oui, TOUT ÊTRE HUMAIN EST SACRÉ !

Je ne puis, en homme et en prêtre, qu’approuver ces triples prises de position, on ne peut plus légitimes, vis-à-vis de vos concitoyens français, voire européens.

En conséquence, laissez-moi, en homme et en prêtre de Syrie, vous poser, à vous, Mr le Président, à vos « dignes » prédécesseurs, ainsi qu’aux Parlementaires français qui se sont succédés depuis 10 ans, et surtout à toute l’Église de France, cette question toute simple :

Si la vie humaine est à vos yeux de français, si précieuse, pourquoi, VOUS TOUS en France, vous vous êtes arrogé le DROIT et le DEVOIR, d’acheminer en Syrie, durant dix longues années, des centaines de milliers d’assassins, dont dix mille français au moins, pour détruire de fond en comble, tout un pays, ma patrie la Syrie – cette Syrie dont votre savant André Parrot avait dit qu’elle était « la patrie de tout être civilisé » – sous le prétexte d’y instaurer « la Démocratie, la Liberté et les Droits de l’homme » ?

Monsieur le Président, Messieurs les Parlementaires, Messieurs les Prélats de l’Église de France, auriez-vous oublié, dans votre opulence et arrogance d’Occidentaux, tout autant que d’anciens colonisateurs à l’histoire si peu honorable, cette vérité terrible qui dit qu’on ne récolte que ce qu’on sème ?

Hélas, vous récoltez déjà, et vous récolterez bientôt, ce que vous avez semé en toute impunité. Puisse cette récolte ne pas être à la mesure de ce que vous avez, en toute tranquillité de conscience, semé rien qu’en Syrie !

Monsieur le Président,

Vous n’êtes pas sans savoir que l’histoire ne pardonne pas. Reste que pour vous, Politiciens de tous bords, vous pourriez prétexter du fait plus qu’évident, que vous êtes en fin de compte, manipulés par des Pouvoirs mondialistes, occultes et tout-puissants.

Mais l’Église de France, cette Église de Jésus-Christ mort par amour pour tout être humain, et que St-Paul a qualifiée de « Colonne de Vérité », de quel prétexte peut-elle se prévaloir, pour laisser commettre cet ASSASSINAT systématique, absolument inexpiable, de tout un peuple, dont les descendants de la toute première Église, SANS MOT DIRE ?

Ce silence, aussi indigne que lâche, sonne pour moi prêtre de Jésus-Christ, rien moins que le glas de toute l’Église de France.

Monsieur le Président,

Il est déjà tard.

De grâce, hâtez-vous de retrouver votre dignité d’homme, pour aider toute la France à se faire enfin humaine.

Pr Elias Zahlaoui
Damas, 2/11/2020


Commentaires de lecteurs :

Zohra Credy

Je joins ma voix à ce cri de colère et d’indignation de l’honorable père Zahlaoui. La France, oui je dis bien la France: État, médias, intellectuels de gauche et clergé ont été d’un cynisme et d’une immoralité sans précédent. Le terrorisme que la France condamne et qui doit l’être, a été largement instrumentalisé et soutenu par tous les moyens par la France en Syrie depuis 2012. Quand les populations chrétiennes, musulmanes se faisaient égorger , décapiter, violer , enfermer dans des cages et brûler vives en France on louait le  » bon boulot  » de ces factions. Le pire, à ce jour la France continue à maintenir ses sanctions contre le peuple syrien en fustigeant la dictature du président Assad et à couvrir par contre les factions du Front al-Nosra à Idlib, lesquelles ont rendu hommage au coupeur de tête du professeur d’histoire il y a à peine quelques jours. La France continue à s’opposer à un régime laïc en lui interdisant sous des prétextes fallacieux de libérer la région d’Idlib sous contrôle des factions terroristes vendues encore comme des rebelles ou des combattants de la liberté par le discours dominant ! Oui la politique française est ignoble, elle ne s’est jamais libérée de sa logique colonialiste suprémaciste au détriment des valeurs dont la République prétend se réclamer les droits de l’Homme, cette fausse bannière qui a justifié tous les crimes de l’Occident impérialiste.

Yolande Thomas

Le père Zahlaoui continue son combat avec sa plume et cela depuis longtemps à Rome, au parlement Européen, aux présidents, il relate les faits, il dénonce les mensonges la complicité et perversité des occidentaux. Aujourd’hui les mêmes continuent d’étouffer de détruire d’affamer en appliquant des sanctions injustifiées, et à ce niveau c’est diabolique, sadique ! Pour terminer je note que les « rebelles modérés » et les autres terroristes du monde sont devenus des « mercenaires ». J’adhère à la lettre du père Zahlaoui et je soutien le peuple Syrien dans toute sa diversité.

Zohra Credy

Je souscris à votre commentaire , je me permets cependant une précision. Il n’y a jamais eu de rebelles modérés en Syrie . Dès 2011 les frères musulmans ont utilisé des armes et notamment à Deraa. Et dès 2011 les terroristes islamistes frères musulmans ou wahhabites ont été acheminés et armés pour servir de mercenaires à la guerre sionisto- impérialiste fomentée contre la Syrie. Abelhakim Belhadj a conduit le premier contingent venant de Libye en Syrie par bateau via la Turquie avec les armes volées dans les casernes de Khadafi. Puis les filières de recrutement des mercenaires appelés injustement djihadistes ce sont organisées dans plusieurs pays d’Europe, du Maghreb, d’Asie. Selon les Nations Unies , ces terroristes ont été acheminés de 82 pays.

Arrêt sur Info. Merci de nous informer autrement. On a ras-le-bol de la désinformation des merdias mensonges.

Source: https://arretsurinfo.ch/lettre-ouverte-dun-pretre-arabe-de-syrie-au-president-francais-emmanuel-macron/

Imprimer