Roger Waters. Crédit image: Shutterstock


Lors d’un concert, le 13 Avril 2018 à Barcelone, le chanteur britannique de Pink Floyd, Roger Waters, a dénoncé les faux humanitaires qui se font appeler « Casques blancs », et qui servent uniquement à fabriquer la propagande des terroristes djihadistes en simulant de fausses attaques chimiques pour pousser les gouvernements occidentaux à bombarder la Syrie.

Roger Waters a déclaré *:

«C’est une voix parmi d’autres. Je pense personnellement que les Casques blancs ont entièrement tort. Je crois que l’organisation qu’ils prétendent représenter et qu’ils soutiennent est une fausse organisation qui créé de la propagande pour les djihadistes et les terroristes. C’est ce que je crois…» 

Il a fait cette déclaration après avoir révélé qu’un représentant de l’ONG Casques blancs lui avait demandé l’autorisation de parler au public pour dénoncer l’attaque chimique qu’aurait perpétré le « régime » de Bachar el-Assad dans la région de Douma.

Il a également précisé:

« Si on devait écouter la propagande des Casques blancs et des autres, on serait encouragés à pousser nos gouvernements à aller lâcher des bombes sur la population en Syrie ».

« Ce serait une erreur aux proportions monumentales. Ce qu’on devrait faire c’est persuader nos gouvernements de ne pas bombarder les gens et surtout de ne pas le faire sans réellement avoir des preuves de ce qui se passe là-bas »


*La déclaration intégrale de Roger Waters s’écoute ici

“The White Helmets is a fake organization that exists only to create propaganda for jihadists and terrorists. That’s my belief. We have opposing beliefs. If we were to listen to the propaganda of the White Helmets and others, we would be encouraged to encourage our governments to start dropping bombs on people in Syria. This would be a mistake of monumental proportions for us as human beings.”

Roger Waters


Mis à jour le 24 avril 2018

Des Casques blancs auraient tenté de faire pression sur Roger Waters, l’ex-leader de Pink Floyd

RT – 19 avr. 2018

Des courriels révéleraient que l’organisation controversée des Casques blancs a tenté de faire pression sur Roger Waters. Mais l’ex-leader du groupe Pink Floyd a refusé la proposition et accuse les Casques blancs.

Le 19 avril, des courriels auraient révélé comment le groupe d’activistes syriens controversé des Casques blancs a essayé de faire pression sur le cofondateur de Pink Floyd, Roger Waters, avec de l’argent saoudien.

Les révélations ont été publiées sur le blog de Max Blumenthal. Dans un e-mail d’octobre 2016, Roger Waters aurait été ainsi invité à une levée de fonds organisée par le milliardaire saoudien Hani Farsi pour honorer le travail des Casques blancs. Dans ce document, il est également encouragé à regarder un documentaire sur le groupe.

Et cela ne se serait pas arrêté là : quelques jours avant son récent concert à Barcelone, Roger Waters aurait été contacté par un journaliste français travaillant pour les Casques blancs. Le journaliste aurait demandé à Roger Waters de livrer un message aux enfants de Syrie. Certains de ces e-mails ont été diffusés sur la version anglophone de RT. Selon le blogueur Max Blumenthal, Roger Waters n’a pas répondu aux courriels.

En outre, au lieu de soutenir les Casques blancs lors de son concert de Barcelone, Roger Waters a dénoncé l’organisation et son fonctionnement : «Les Casques blancs sont une fausse organisation qui n’existe que pour faire de la propagande pour les djihadistes et les terroristes. C’est ma croyance. Nous avons des croyances opposées.»

«Si nous devions écouter la propagande des Casques blancs et d’autres, nous serions encouragés à encourager nos gouvernements à lancer des bombes sur les gens en Syrie», a-t-il ajouté. «Ce serait une erreur monumentale pour nous en tant qu’êtres humains», a-t-il appuyé.

Interviewé par Max Blumenthal, Roger Waters a confirmé sa pensée : «Maintenant, nous savons que les Casques blancs essaient d’encourager l’Occident à larguer des bombes et des missiles illégalement en Syrie.»

Des Casques blancs auraient tenté de faire pression sur Roger Waters, l’ex-leader de Pink Floyd

RT – 19 avr. 2018

Imprimer