Pr. Elias Zahlaoui


Lettre ouverte d’un prêtre arabe de Syrie à Sa Sainteté le Pape François

Pr. Elias Zahlaoui

Damas, le 14/3/2020

Sainteté,

Demain se fermera la boucle des dix années de guerre cosmique et illégale, menée contre ma patrie, la Syrie, sans pour autant toucher à sa fin!

Pendant ces années infernales, vous avez réussi, avec votre prédécesseur, le Pape Benoît XVI, à garder un silence lourd, lourd de beaucoup de questions… vous contentant d’inciter à la prière pour la Syrie.

Que de fois, je me suis interrogé, et je vous ai interrogé, dans mes nombreuses lettres ouvertes, si vous n’aviez pas d’autre chose à dire, à propos de la Syrie, même lors de votre récent voyage en Irak.

Seriez-vous donc ignorant du fait des horreurs que la Syrie a subies, et de ce qu’on s’obstine à lui faire subir, pour l’anéantir ?

Auriez-vous oublié que le Christ Jésus a voulu, il y a deux mille ans, choisir à Damas même, et non à Jérusalem, celui qui était son pire ennemi, Saül de Tarse, pour en faire, à Damas même, le plus grand apôtre qu’ait jamais connu le Christianisme ?

Auriez-vous aussi oublié le rôle décisif que la Syrie d’alors a joué durant les sept premiers siècles, quant à l’enracinement du Christianisme et à son expansion?

Auriez-vous oublié enfin ce que la Syrie a par la suite, inventé et fondé, à partir de 636, au niveau des bonnes relations entre les musulmans et les chrétiens, et par la suite entre eux tous et les juifs, durant les siècles suivants jusqu’à nos jours, relations dont tout l’Occident d’aujourd’hui ferait bien de s’inspirer, avant qu’il ne soit trop tard ?

Sainteté,

Permettez-moi aussi de vous demander en toute simplicité et courage, si vous ignoriez par hasard, qui a bloqué devant  vous ʺle chemin de Damasʺ, et   pourquoi…, pour  vous ouvrir les portes illusoires de l’Irak et du Liban ?

Le Christ Jésus n’aurait-il pas quelque chose à vous dire aujourd’hui même, ainsi qu’à toute l’Église d’Occident, à ce propos même, en ce moment même, et à Damas même, avant qu’il ne soit trop tard ?

N’auriez-vous donc pas aussi quelque chose à dire et à faire – enfin ! – à ce propos même, en ce moment même, en tant que Représentant du Christ Jésus, alors que vous voyez de vos propres yeux, et que vous savez pertinemment que la disparition du Christianisme, dans tout le Proche-Orient, est quasi immédiate, à commencer par la Palestine, terre de Sa Naissance, de Sa Crucifixion et de Sa Résurrection ?

Ignoriez-vous donc jusqu’à maintenant, que le peuple syrien souffre d’un étranglement général et illégal, proche de la famine, par suite de cette guerre et de ce blocus total, imposés par ces pays occidentaux, les États-Unis en tête, dont toute l’histoire plonge dans l’illégalité !

Sainteté,

Qu’il me peine, en prêtre, d’entendre en Occident, des voix comme celles de Mrs Michel Raimbaud, Oscar Fortin et Thierry Mariani, fustiger ouvertement, avec un courage qui ne recule devant aucune menace, de telles injustices, alors qu’ils sont loin de jouir de l’immunité totale qui est la vôtre, et qu’ils ne représentent que leur conscience, tandis que vous, vous représentez Ce Jésus mort sur la Croix, par AMOUR pour TOUT être humain.

Sainteté,

Pour finir, laissez-moi vous rappeler que cette Damas crucifiée, est devenue aujourd’hui et pour longtemps, la porte de la résurrection d’une paix, dont le monde entier a besoin.

Pour ma part, prêtre, laissez-moi vous présenter cet espoir, le dernier.

Pr. Elias Zahlaoui

Damas, le 14/3/2020

Imprimer